Porteur du VHB (hépatite B), du VHC (hépatite C) ou du VIH (sida) : précautions vis à vis de l'entourage
A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
27 avis

La contamination par le virus de l'hépatite B (VHB) se fait par contact des muqueuses avec le sang, le sperme et/ou les sécrétions vaginales. L'hépatite B se transmet encore plus facilement que le virus du Sida (VIH).

La contamination par le virus de l'hépatite C (VHC) se fait par contact avec le sang, même en très petite quantité, et lors de partage de seringues usagées. Le risque de transmission sexuelle est faible, hormis en présence de lésions génitales et pendant les règles, ou lors de pénétration sexuelle profonde avec les mains, sans gants (fistfucking). Il est toutefois plus élevé en cas de co-infection avec le virus du Sida.

La contamination par le VIH se fait par contact des muqueuses avec le sang ou le sperme.

Il n'y a pas de danger de contagion en cas de :

- serrement de mains, accolades, caresses,

- toux ou éternuements,

- utilisation de la même assiette, verre ou couverts,

- utilisation de toilettes, salles de bain ou sauna,

- collaboration et cohabitation avec une personne porteuse de l'un de ces virus,

- garde de personnes infectées par l'un de ces virus.

 

Prévention comportementale :

- Précautions d'usage pour la consommation de stupéfiants : seringue propre, aiguille propre, cuiller personnelle, coton personnel, filtre personnel, eau propre. Evitez aussi de partager les pailles ou papiers roulés servant à sniffer de la drogue.

- Comportement sexuel approprié : Concernant le VHB, la réduction du risque est réelle mais probablement pas aussi efficace que pour le VIH. Bien que la pratique d'acte sexuel protégé au moyen d'un préservatif (safer sex) permette de réduire les risques de contamination par le VHB lors de rapports sexuels, la contagiosité de ce virus est telle que l'usage du préservatif seul ne permet pas d'empêcher efficacement sa transmission ; la vaccination est la meilleure prévention.

- Concernant le VHC, ceux qui pratiquent une sexualité à hauts risques doivent être particulièrement vigilants aux saignements et blessures, et utiliser toujours des gants pour la pratique du fistfucking.

- Hygiène au quotidien: Pas d'échange d'ustensiles pouvant contenir des traces de sang (rasoir, brosse à dents, coupe-ongles...).

- Tatouages et percements dans le respect des règles d'hygiène.

- Interventions médicales lors de voyages dans des régions à endémie: A éviter si possible (piqûres, perfusions...)


Haut de page

A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
27 avis