Migraine avec ou sans aura ?
A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2015
5 avis

Fiche médicament (Annexe)

Migraine avec ou sans aura ?

 

Un même patient pourra présenter des migraines avec ou sans "aura".

 

La migraine "sans aura" ou "migraine commune"

La crise peut être précédée de signes annonciateurs, tels que fatigue, irritabilité, somnolence, faim. Elle s'installe progressivement, dure de quelques heures à quelques jours en l'absence de traitement.

Elle est accompagnée généralement de nausées, voire de vomissements.
La céphalée (mal de tête), toujours présente sur une seule des deux moitiés du crâne, est de nature pulsatile (impression de battements douloureux et réguliers).

Elle est aggravée par les mouvements (activité physique, toux...), ainsi que par la lumière et le bruit.

 

La migraine "avec aura" ou "migraine accompagnée"

L'aura constitue un signe annonciateur précis de la crise (dysfonctionnement neurologique passager). Elle s'installe progressivement et réalise le début de "la marche migraineuse".

Elle peut siéger :

  • au niveau de la vision : c'est la migraine "ophtalmique", se manifestant principalement par un trouble visuel (vision floue ou tache scintillante -scotome-dans les deux yeux, "trou" dans le champ visuel) ;

  • au niveau de la sensibilité : la migraine est accompagnée de fourmillements et d'engourdissement dans les mains, pouvant s'étendre aux bras et au visage ;

  • au niveau du langage : la migraine est accompagnée de difficulté à dire des mots, à les écrire et/ou à les comprendre ;

  • au niveau de la mobilité (très rare) : la migraine est accompagnée de faiblesse musculaire, voire d'hémiplégie transitoire.


L'aura régresse en général en une heure. La céphalée s'installe généralement après et se poursuit de la même manière que précédemment...


Haut de page

A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 28/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis