Mieux gérer les troubles bipolaires
A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis

Il n'existe pas de traitement optimal des troubles bipolaires sans une observance rigoureuse à long terme (soit suivi régulier du traitement), ceci étant souvent difficile à réaliser, du fait que la pathologie soit niée en grande partie par le patient lui-même.Bien comprendre sa maladie pour mieux la gérer est capital . N'hésitez pas à vous informer auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.Il est important pour le patient et sa famille de savoir reconnaître les signes précurseurs d'une rechute, afin d'éviter les phases aiguës, plus difficiles à prendre en charge.L'exacerbation de certains signes comme l'irritabilité, l'agitation, la consommation d'alcool ou d'excitants, ou encore la perturbation du sommeil est communément retrouvée.L'information et le rôle de l'entourage sont prépondérants dans le suivi de cette maladie.D'une façon générale :- Evitez les boissons alcoolisées.- Evitez toutes les situations d'urgence qui, en plus de créer du stress, cassent un rythme quotidien devant être le plus régulier possible.- Assurez-vous la nuit d'un sommeil suffisant, et le jour de pauses régulières.- Pratiquez des sports non violents.- Prenez en compte le degré de somnolence induit par le traitement, et qui peut varier d'un individu à l'autre.- Planifiez, si possible, un emploi du temps respectueux de ces consignes avec votre employeur.- N'hésitez pas, vous ou votre famille, à contacter les associations de patients pour plus d'informations.


Haut de page

A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis