Obésité du chat : ne la prenez pas à la légère !

Obésité du chat : les bons réflexes

Votre matou est obèse ? Il ne serait pas le seul : un nombre grandissant de chats domestiques sont en surpoids. Avec, à la clé, des problèmes de santé. Nos conseils pour retrouver la ligne.

 


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

D’abord, poser un diagnostic.

Obèse ou non ? Faites confiance à votre vétérinaire pour trancher, et vous aider à y remédier en fonction de l’origine du problème. Car un chat en surpoids aura non seulement du mal à faire sa toilette, à sauter ou à courir, mais il risque aussi de développer des problèmes ostéo-articulaires, cardiaques, urinaires, du diabète…

 

Interagir et observer.

Quand votre chat miaule, il ne réclame pas forcément de la nourriture. Jouez avec lui, câlinez-le, faites-lui comprendre que votre affection ne passe pas que par la gamelle !

Vérifiez aussi, avec l’aide de votre vétérinaire, qu’il n’est pas soumis à un stress chronique, qui peut se traduire en surpoids.

 

Revoir l’alimentation.

Optez pour des croquettes diététiques de qualité vétérinaire, riches en fibres pour favoriser
la satiété. Vous pouvez alterner avec de la pâtée ou de la viande crue, voire ajouter un peu de courgettes cuites à l’eau. L’idéal est de fractionner le tout en plusieurs petits repas, entre 6 et 10.

 

Prendre de bonnes habitudes.

Respectez les portions recommandées sur les paquets de croquettes, en prenant en compte
le poids idéal et le niveau d’activité physique : pour un chat d’intérieur, prévoir environ 20 % de moins qu’indiqué. Et prohibez les friandises et les restes !

CHATON

Faire bouger.

La sédentarité étant facteur de surpoids, les chats d’appartement devront être sollicités pour conserver leur instinct de chasse, surtout en votre absence.

 

Il leur faut des distractions : vue sur l’extérieur, jouets, distributeur de croquettes mobile, arbre à chat… Tout ce qui peut augmenter les dépenses énergétiques en limitant les pertes musculaires est bienvenu.

 

« Soyez patient (la perte de poids doit se faire progressivement) et ferme : à table, ne cédez pas aux demandes de grignotage de votre matou ! »  

Carole T., pharmacien dans les Pyrénées-Atlantiques


 

 

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/02/2022

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Le soin des oreilles chez les chats
Saviez-vous que les oreilles de nos matous réclamaient un soin particulier ? Bien que pros de la toi…
Quels vaccins pour votre chat ?
Pour garder un chat en bonne santé, il est important de le faire examiner et vacciner chaque année p…
Quel animal adopter quand on est senior ?
Vous approchez de la soixantaine et souhaitez élargir votre cercle familial en adoptant un animal de…