Des vacances sans soucis

Tous les conseils pour des vacances sereines
0 avis

À la mer ou à la montagne, en solo ou en famille, avec des bébés, des ados ou des seniors, voici nos conseils pour éviter les problèmes de santé les plus fréquents en été !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2017

Boutons de soleil

La lucite estivale(1) se manifeste après une exposition au soleil par de petits boutons rouges qui démangent, particulièrement sur les mains, les jambes et le décolleté. Elle touche plus souvent les jeunes femmes.
Comment l’éviter ? Exposez-vous progressivement au soleil et mettez une crème solaire à haut indice de protection, surtout au début des vacances. Si les boutons apparaissent quand même, le médecin peut prescrire une pommade à base de corticoïdes pour soulager les démangeaisons. Par ailleurs, il existe des préparations homéopathiques, demandez conseil à votre pharmacien.

 

Le coup de chaleur

L’insolation est provoquée par une trop longue exposition à de fortes chaleurs, notamment au niveau de la tête et du cou. Elle se traduit par une température corporelle au-delà de 40 °C et peut s’accompagner de maux de tête, vomissements, malaises, etc. Les enfants et les seniors sont particulièrement à risque.
Comment l’éviter ? Pas d’exposition prolongée aux heures les plus chaudes, entre 11 et 16 heures. Et pensez aux chapeaux et casquettes… en particulier si vous avez une calvitie ! Et hydratez-vous.

 

Un coup de soleil dans l’œil

Les rayons UV peuvent également abîmer la cornée et provoquer une kératite ou ophtalmie. C’est-à-dire un coup de soleil oculaire ! Ce qui se traduit par une douleur vive, des larmoiements et la désagréable impression d’avoir du sable dans l’œil pendant 48 heures…  Attention au sable (plages ou dunes) et en mer : ces surfaces réfléchissent les rayons UV droit dans vos yeux, même par temps nuageux.
Comment l’éviter ? Il suffit de porter des lunettes de soleil avec filtre UV, d’indice 3 ou 4 en montagne, à la plage et en mer.

 

Pas de plongeon dans l’eau froide !

L’hydrocution est un choc thermique qui peut survenir quand le corps, réchauffé par un repas et/ou une séance de bronzette, entre en contact avec l’eau froide. La trop grande différence de température peut provoquer un malaise, un évanouissement, voire un arrêt cardio-respiratoire ! 
Comment l’éviter ? Ne poussez jamais quelqu’un dans l’eau et ne plongez pas immédiatement dans la piscine ou la mer, surtout juste après avoir mangé ! Entrez progressivement dans l’eau, en mouillant vos bras, vos épaules et votre nuque avant de vous immerger complètement.

 

Piqûres de mer

Vives, oursins et autres rascasses provoquent des piqûres pour le moins désagréables ! Sans oublier le risque d’infection qui accompagne l’une ou l’autre épine fichée ou oubliée dans la plaie…
Comment l’éviter ? Portez des sandales avec semelle en caoutchouc quand vous êtes en bord de mer, sur la plage ou les rochers.

 

Un barbecue en toute sécurité !

En été, les barbecues sont l’une des premières causes de brûlures graves. Que ce soit à l’allumage, pendant ou après la cuisson, un moment d’inattention et c’est le drame !  
Comment l’éviter ? Installez votre BBQ au sol, sur une surface plane et stable (jamais sur une table !), à l’abri du vent et loin de tout objet inflammable : nappe, parasol, tente, branches, buissons, etc. Interdisez aux enfants et aux animaux domestiques de jouer à proximité. Et n’ajoutez jamais de liquide inflammable dans le feu après le premier allumage !

 

Non à la turista !

Pour limiter les risques de diarrhée du voyageur, quelques règles s’imposent :

  • Ne buvez pas l’eau du robinet ; préférez l’eau en bouteille, y compris pour vous brosser les dents ou pour rincer des aliments. Méfiez-vous des glaçons.

  • Pelez et épluchez fruits et légumes vous-même.

  • Renoncez aux crudités, viandes et poissons crus ou insuffisamment cuits. Notez qu’une cure de probiotiques avant et pendant le séjour peut aider.

 

Le conseil de votre pharmacien

À glisser dans votre trousse de voyage

  • Pastilles désinfectantes pour l’eau

  • Antidiarrhéiques

  • Paracétamol

  • Répulsifs antimoustiques

  • Crème à base de corticoïdes

  • Crèmes solaire et après-solaire

  • Préservatifs


Un livre
« Ayez les bons réflexes », du Dr Gérald Kierzek Éd. Fayard, 2016.

 

À lire aussi

La trousse homéopathique de l’été

Les 4 grands risques du soleil

Allergies au soleil


Sources
Merci au Dr Gérald Kierzek, auteur de « 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences », éd. Robert Laffont, 2014 et « Ayez les bons réflexes », éd. Fayard, 2016.

(1) La lucite estivale ne doit pas être confondue avec la photosensibilisation qui est une réaction de la peau causée par certains médicaments ou plantes. 
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…
Les ennuis de santé en mer
En mer, quel que soit le type de bateau, s’il n’y a pas de médecin à bord, c’est un membre de l’équi…
Prévenir et traiter la maladie de Lyme
Saviez-vous que la morsure d’une tique peut provoquer la maladie de Lyme ? Bénigne si elle est soign…