Orties : qui s’y frotte, s’y pique...

Comment soigner les piqûres d'orties ?
0 avis

Lors des pique-niques printaniers ou des balades à la campagne, l’ortie guette souvent au bord des chemins. Pourquoi pique-t-elle et comment faire pour soulager la douleur ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/05/2012

Orties : des poils urticants

Mauvaise herbe ? L’ortie, malgré ses nombreuses vertus médicinales, est la hantise des promeneurs en culotte courte... Présente dans toutes les régions tempérées du globe, cette plante a la particularité d’être recouverte d'innombrables poils urticants. Ces petits tubes sont très fragiles : leur extrémité se brise au moindre contact, comme une ampoule de médicament. Ils se transforment donc en « micro seringues » prêtes à nous injecter sous la peau un cocktail explosif, mélange d’acide formique, d'histamine, d’acétylcholine et de sérotonine.

Rappelons que l’acide formique est aussi utilisé par de nombreux insectes, dont les fourmis, comme moyen de défense... avec les mêmes conséquences désagréables pour celui qui s’y frotte !

Quant à l’histamine, elle enclenche une réaction immunitaire de l’organisme. D’où la formation de petites plaques rougeâtres caractéristiques...

 

Calmer le feu

La nature faisant bien les choses, on trouve souvent du plantain à proximité des orties ! Une autre « mauvaise herbe » pourtant pleine de qualités. En cas de piqûre, ramassez-en quelques feuilles et frottez-les à l'endroit douloureux pour soulager la sensation de brûlure. Vous pouvez aussi appliquer une crème apaisante spécifique vendue en pharmacie. Rien de tout ça à portée de main ? Un coton imbibé de vinaigre contribuera à calmer le feu.

Mais dans tous les cas, pas de panique : la piqûre d’ortie se fait généralement oublier dans les heures qui suivent.

 

L'ortie, une plante pas si mauvaise...

Notez que mis à part son côté urticant, l’ortie est une plante pleine de ressources ! Aliment à haute valeur nutritionnelle (vitamine A, C, fer, calcium...), elle peut être consommée en soupe ou utilisée pour préparer un soufflé ou une quiche.

Blanchie à l’eau bouillante ou simplement séchée, l’ortie perd en effet tout pouvoir urticant. Ses vertus sur le cuir chevelu ou la circulation sanguine sont par ailleurs vantées depuis longtemps : en shampoing ou en tisane, l’ortie a tout bon !

 

À lire aussi

Piqûres et morsures
Jardiner sans risques

 

Source

Article rédigé en collaboration avec le Dr Yves Haerden, médecin dans un Centre anti-poison.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/05/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que prévoir quand on voyage avec bébé
Cet été, vous souhaitez partir en vacances avec votre bébé. Pouvez-vous aller partout ? À quoi faut-…
Tous les conseils pour des vacances sereines
À la mer ou à la montagne, en solo ou en famille, avec des bébés, des ados ou des seniors, voici nos…
Les ennuis de santé en mer
En mer, quel que soit le type de bateau, s’il n’y a pas de médecin à bord, c’est un membre de l’équi…