La Maladie de Lyme

La borréliose de Lyme
0 avis

La borréliose de Lyme ou maladie de Lyme, est une maladie infectieuse, non contagieuse, due à une bactérie Borrelia burgdorferi, transmise par les piqûres de tiques du genre Ixodes.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/07/2012

Maladie de Lyme : la contamination

Les contaminations humaines se font essentiellement pendant la saison chaude du printemps à l'automne quand la tique est la plus active.
La maladie de Lyme est répandue dans les régions tempérées et froides de l'hémisphère nord : de la Chine à l'Amérique du Nord et de la Scandinavie à l'Afrique du Nord.
En France, le risque de contamination est plus important dans l'est et le centre de la France; on compte environ 200 nouveaux cas par an sur 100 000 habitants en Alsace.
En Europe, on dénombre environ 50 000 cas par an.

 

Symptômes de la maladie de Lyme

On distingue 2 phases dans l'évolution de la maladie de Lyme : un stade précoce, qui passe parfois inaperçu, et une phase plus tardive.

 

  • Le premier stade se caractérise par une lésion caractéristique de la maladie de Lyme, appelé « érythème migrant » : plaque rouge arrondie inflammatoire de plus de 5 cm de diamètre centrée sur la piqûre au début, et qui s'étend par la suite de façon centrifuge.

       Cette phase s'accompagne rarement de manifestations générales ( fièvre, fatigue etc.).

 

  • Au cours de la seconde phase, la maladie peut prendre différentes manifestations : neurologiques (polynévrites, paralysies faciales, méningites) , rhumatologiques (arthrites...), plus rarement cutanées ou cardiaques.

 

Traitement de la maladie de Lyme

Le traitement de la maladie de Lyme repose sur un traitement par antibiotiques (qui sera adapté selon la personne et le stade de la maladie).
 

Prévention de la maladie de Lyme

1/ Vaccination :
Il n'existe pas de vaccins contre la maladie de Lyme.

2/ Protection contre les piqûres de tiques :

  • Port de vêtements couvrants en particulier les jambes, emploi de répulsifs cutanés adaptés aux zones tempérées.

  • L'emploi de répulsifs pour les vêtements est recommandé pour les zones d'endémies.

 

Source

Dossier réalisé avec l'aimable collaboration du site www.moustifluid.fr des laboratoires AIM.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Vrai - Faux : la maladie de Lyme
Chaleur, humidité, broussailles, herbes hautes sont une aubaine pour les tiques, principaux transmet…
En pleine forme sous le soleil
Les vacances et leurs promesses de détente, de plaisir et de peau hâlée ne doivent pas faire oublier…
Vacances actives ou reposantes ?
L’étymologie de vacances signifie « faire le vide ». Pour y parvenir, on alterne repos et revitalisa…