Les gestes "Anti-bobos" de l'été !

En pleine forme sous le soleil
0 avis

Les vacances et leurs promesses de détente, de plaisir et de peau hâlée ne doivent pas faire oublier quelques règles. Que vous partiez aux antipodes, à la mer, à la campagne ou sur les cimes ensoleillées, voici nos gestes et solutions santé pour les petits bobos de l’été.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/06/2018

Vacances et santé : Quelques chiffres 

  • 65 % des français ont pris un congé estival en 2017 (1)

  • 34­% des personnes interrogées se disaient plus reposées après leurs vacances et la moitié ont fait plus attention à leur Santé (2)

  • 51­% n’ont pas pratiqué plus d’activités sportives et 66 % n’ont pas fait plus attention à leur alimentation (2)

  • Le mélanome est le cancer qui augmente le plus, le nombre de sujets atteints doublant tous les 10 ans (3). Or, 65 à 95 % des mélanomes cutanés sont causés par l’exposition au soleil (4). Crème solaire obligatoire donc !

 

Les bienfaits du soleil sur votre organisme

Dès qu’il apparaît, le blues se dissipe et le moral grimpe en flèche. Sans lui, nos os seraient incapables de fixer le calcium, car les rayons UV interviennent dans la fabrication de la vitamine D, indispensable à l’absorption du précieux minéral. Le soleil et sa lumière aident également à rester bien éveillé la journée, et à mieux dormir la nuit grâce à la production de mélatonine, dite hormone du sommeil. Bref, le soleil possède de nombreuses vertus, à condition de ne pas en abuser.

 

Comme le rappelle la dermatologue Nina Roos (5), « ce sont les coups de soleil qui sont dangereux. Ils font le lit des cancers de la peau. À l’heure où les rayons UV sont les plus intenses, soit entre 11 heures et 16 heures, on reste à l'ombre. En dehors de ce créneau horaire, il convient d’appliquer une crème solaire adaptée à son type de peau – indice 50 en cas de peau claire. Sans oublier que le soleil traverse les nuages et que l’on bronze aussi au travers d’une vitre ou d'un parasol ».

 

Des recommandations qui valent encore plus pour les enfants, dont la peau n’est pas assez armée pour se défendre contre les rayons ultraviolets. Pour eux, outre une crème solaire indice 50, la meilleure protection reste le T-shirt et le chapeau. Les petits de moins d’un an, quant à eux, ne doivent jamais être exposés au soleil.

 

Comment éviter les tâches et les irritations lors d'une exposition solaire ?

Toujours concernant le soleil, attention aux produits ou traitements photosensibilisants (crèmes anti-inflammatoires, antibiotiques, pilules contraceptives, parfums) qui peuvent engendrer des érythèmes solaires et des taches brunes. Ces dernières ne sont pas dangereuses, mais inesthétiques, et elles marqueront votre peau pendant au moins trois mois.

Par ailleurs, lorsqu’on a une peau très fragile ou sujette à l’eczéma, se baigner en mer ou à la piscine n’est pas toujours synonyme de plaisir. Pour profiter des joies de l’été, le mieux est d’appliquer une crème qui fera barrière avant le bain. Celle-ci forme un film étanche et protecteur pour la peau, qui vous épargnera les désagréables sensations de sécheresse et d’irritation.

 

Comment réagir en cas de piqûre de méduse ?

Vous nagez ou vous jouez avec les vagues quand, soudain, vous ressentez une vive douleur, semblable à celle provoquée par une décharge électrique… Vous venez de vous faire piquer par une méduse. Surtout, pas de panique ! Rejoignez le bord en nageant calmement et rincez la piqûre avec de l’eau salée ou du sérum physiologique, mais surtout pas avec de l’eau douce. Retirez les filaments collés à la peau à l’aide d’une pince à épiler, puis appliquez un antiseptique. La sensation de brûlure est intense, mais la plaie reste le plus souvent bénigne. En cas de doute, demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien.

 

Jambes lourdes : pour qu’été rime avec légèreté

Vos jambes pèsent des tonnes dès que l’été arrive ? Vos chevilles et vos pieds enflent ? La sensation de « jambes lourdes », liée le plus souvent à une insuffisance veineuse, augmente avec la hausse des températures. N’oubliez pas de vous hydrater régulièrement pour favoriser le drainage des tissus. 

Profitez des vacances pour marcher, courir dans les vagues, faire du vélo, nager et, surtout, évitez les expositions prolongées au soleil qui contribuent à la dilatation des veines. C’est la saison, alors mangez des fruits et des légumes riches en antioxydants (courgettes, poivrons, artichauts, fruits rouges, pastèques…). Ils renforcent la paroi des vaisseaux. Vous pouvez également avoir recours à un veinotonique à base d’extrait de vigne rouge et masser vos jambes matin et soir en mélangeant à une huile végétale quelques gouttes d’huile essentielle de cyprès toujours vert, aux propriétés décongestionnantes.

Enfin, si vous devez prendre l’avion, n'hésitez pas à porter chaussettes ou bas de contention, qui savent aujourd’hui se faire très discrets !

Comment réagir face au mal des transports ?

Sueurs, vertiges, nausées… Les vacances approchent et vous redoutez, une fois de plus, d’être malade pendant le voyage. Que ce soit sur la route, en mer ou dans les airs, le mal des transports, ou cinétose, est un trouble bénin, mais, Ô combien désagréable. Il résulterait d’un décalage entre la perception visuelle et le centre de l’équilibre, situé dans l’oreille interne.

De nombreux traitements existent pour remédier à ce mal, parmi lesquels les antiémétiques (contre les vomissements). Le gingembre donne aussi de bons résultats pour la prévention et le traitement des nausées.

Son usage est d’ailleurs reconnu comme « cliniquement justifié » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au rayon naturel, l’huile essentielle de menthe poivrée peut également soulager les nausées, mais elle ne doit pas être administrée aux enfants et aux femmes enceintes. Enfin, vous pouvez vous tourner vers l’homéopathie, en prenant des comprimés regroupant différentes souches (Cocculus, Tabacum, Nux vomica et Petroleum). Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

SOS petits bobos féminins durant l'été

Vous êtes fréquemment sujette aux mycoses vaginales ? Le sable, la chaleur et le sel marin sont autant de facteurs d’agression qui peuvent déséquilibrer la flore vaginale et causer des infections. En prévention, vous pouvez, avant de partir en vacances, faire une cure de probiotiques pour renforcer votre flore vaginale.

N’hésitez pas également à emporter avec vous de lextrait de pépins de pamplemousse, un puissant antifongique et antibactérien. Attention, il existe des risques d’interactions médicamenteuses pour ce produit : renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Pour éviter démangeaisons et douleurs, bannissez sous-vêtements synthétiques et vêtements trop serrés. Et, surtout, en fin de journée, pensez à bien vous rincer à l’eau claire et privilégiez les savons ou les gels spécifiques à pH alcalin pour l’hygiène intime.

 

Vacances : Prendre du temps pour recharger les batteries

Les vacances peuvent être un véritable ressourcement pour le corps et pour l’esprit. Alors, profitez-en pour décrocher du travail et du stress. Débranchez vos Smartphones, tablettes et tout ce qui pourrait vous ramener au bureau. Retrouvez un bon sommeil en vous couchant tôt et préférez la sieste à la grasse matinée. Adoptez de nouvelles habitudes, en troquant, par exemple, la voiture pour le vélo ou la marche à pied, et en prenant le temps de cuisiner des aliments frais. Bref, changez de rythme pour mieux vous détendre… Et profitez !

 

(1) Étude Ipsos-Europ Assistance 2017.

(2) Étude Odoxa pour la MNH (Mutuelle nationale des hospitaliers),Le Figaro, France Inter, septembre 2017.

(3) Données de l’Institut national du cancer.

(4) Données de l’Institut Gustave-Roussy.

(5) Auteur de La Peau de mon ado, Éditions Solar, 2017 et Une peau en pleine forme ! Éditions Solar, 2016.

 

3 questions à Nina Roos Dermatologue à Paris

Comment appliquer une protection solaire ?

On néglige souvent les quantités à appliquer. Il faut une demi-cuillère à café environ pour le visage et le cou et une bonne cuillère à café pour le bras d’un adulte de 70 kg. Pour tout le corps, les quantités sont donc importantes ! Ce sont celles qui sont utilisées pour les tests en laboratoire. À renouveler toutes les trois heures, et après une à deux baignades. Et surtout, ne pas réemployer les soins solaires ouverts un an auparavant, ils n’offrent plus la même protection.

 

Existe-t-il des moyens pour préparer sa peau au soleil ?

Les fruits et légumes d’été sont nos meilleurs alliés. Champions toutes catégories : melons, abricots, mangues, carottes, tomates, fraises, framboises, aubergines, raisin et salades. Ceux-ci saturent en effet la peau de bêta-carotène et apportent aux cellules les antioxydants dont elles ont besoin.

Les compléments alimentaires « spécial soleil », en augmentant la tolérance aux rayons UV, peuvent aussi aider ceux qui ont la peau fragile ou intolérante au soleil (en cas de lucite estivale bénigne, par exemple). Mais attention, ces compléments ne dispensent pas d’une bonne protection solaire.

 

Que conseiller à un adolescent acnéique ?

Soyez pragmatique avec les ados, car tous les conseils ne seront pas suivis d’eet… Surtout, leur dire de ne pas arrêter les soins prescrits par le dermatologue. Et résister à la tentation de faire sécher ses boutons au soleil. L’impression de vaincre l’acné au soleil est une victoire de courte durée. La poussée d’acné à la rentrée est un grand classique. Outre la crème solaire, on leur conseille de porter un beau T-shirt anti-UV, un short et une casquette.

 

À lire aussi :

Vacances : N'oubliez pas la crème solaire

Tous à l'eau ! Le snorkelling : sous l'eau mais pas trop

Insuffisane veineuse : soigner les jambes lourdes

 

 

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/06/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Vrai - Faux : la maladie de Lyme
Chaleur, humidité, broussailles, herbes hautes sont une aubaine pour les tiques, principaux transmet…
Vacances actives ou reposantes ?
L’étymologie de vacances signifie « faire le vide ». Pour y parvenir, on alterne repos et revitalisa…
L'activité de vos prochaines vacances : le snorkeling
Envie d'observer la faune et la flore sous-marines sans vous encombrer d'une bouteille de plongée ? …