Vacances : n'oubliez pas votre crème solaire !

Bien choisir et utiliser sa crème solaire
0 avis

Vous y êtes presque : dans quelques jours, vous partez en vacances ! Peut-être même bouclez-vous vos valises à l’instant. Avez-vous pensé à tout ? Y compris à la crème solaire ? Les conseils de votre pharmacien Giphar.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2016

Crème solaire : quel indice de protection choisir ?

Si un SPF (indice de protection solaire) de 20 peut suffire aux peaux mates ou déjà très bronzées, les peaux plus claires doivent opter pour un SPF plus élevé. Dans tous les cas, appliquez généreusement la crème, mettez-en bien partout et renouvelez l’application 2 ou 3 fois par jour, surtout après une baignade ou si vous avez transpiré.

 

 Le SPF 50, c’est pour les enfants !

Pas seulement ! Vous devez aussi opter pour un SPF 50 si

  •  vous avez la peau claire,

  •  vous souffrez d’une maladie de la peau (lucite estivale/allergie solaire, psoriasis, etc.),

  •  vous prenez un traitement photosensiblisant, c’est-à-dire qui augmente la sensibilité de la peau au soleil. Et il y en a beaucoup ! Exemples : les antibiotiques pour l’acné (cyclines), les statines qui font baisser le cholestérol, certains antidépresseurs ou diurétiques, etc.

 

Il reste encore plein de crème solaire dans mon tube de l’année dernière...

Tant pis, il faut en racheter ! Car dès que le tube ou le flacon est entamé, son contenu entre en contact avec l’air. Ce qui oxyde la crème qui perd alors en efficacité. Plus les mois passent, moins la protection est efficace. En particulier, si votre crème vous a accompagné sur la plage en plein soleil l’an passé.

Quand jeter mon pot de crème solaire ?
Grâce à ce pictogramme, vous savez combien de temps vous pouvez conserver votre pot de crème.

 

J’ai la peau noire… Pas besoin de crème solaire !

Soyons clairs : tout le monde doit faire attention au soleil, s’en protéger et surveiller ses grains de beauté. Certes, les peaux foncées ont moins de risques de développer un cancer cutané que les peaux claires, mais celui-ci n’est pas nul ! De plus, les personnes de couleur vivant en France métropolitaine sont moins habituées au soleil que les Africains, par exemple. Dans un pays chaud, sans protection solaire, elles peuvent très bien attraper des coups de soleil !  

 

Pour booster mon bronzage, je mets de l’huile accélératrice de bronzage !

Pour rappel, le bronzage est une réaction de défense du corps contre les rayons UV. Les accélérateurs de bronzage sont photosensibilisants ; ils hâtent la formation de la mélanine, le pigment du bronzage. Mais l’un dans l’autre, ils augmentent le risque de brûlure et de cancer plus qu’il ne le diminue. Mieux vaut donc y renoncer.  

 

Un coup de soleil ? Vite, de l’après-solaire !

Euh… non ! L’après-solaire est une crème hydratante dont l’unique intérêt est de compenser l’effet naturellement desséchant du soleil et éviter que la peau ne « tiraille ». C’est inutile sur un coup de soleil qui, rappelons-le, est une brûlure. Appliquez plutôt une crème anti-brûlure ou du tulle gras, voire prenez du paracétamol pour soulager la douleur. Et, bien sûr, n’exposez plus la peau brûlée au soleil, sous peine d’aggraver votre cas !

 

UVA et UVB

Aujourd’hui, toutes les crèmes solaires protègent contre les deux types de rayons ultraviolets. Cependant, elles sont surtout efficaces contre les UVB. Ça tombe bien : ce sont les plus cancérigènes ! Leur efficacité sur les UVA, qui provoquent le vieillissement prématuré de la peau, est plus modérée.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

L’écran total, ça n’existe pas !

En France, l’appellation « écran total » n’est plus autorisée… pour la simple et bonne raison qu’aucune crème ne protège à 100 % contre le soleil ! L’indice maximum disponible est l’indice 50+ qui arrête 97% des rayons UV.

À lire aussi

Décryptage d’une crème solaire

Crèmes ou sticks solaires : Comment choisir ?

Savez-vous tout sur la protection solaire ?

Préparez votre peau au soleil !


Source
Merci au Pr Jean-Luc Schmutz, Chef du service de Dermatologie du CHU de Nancy et Président de la Société française de photodermatologie (www.sfdermato.org)

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment combattre le mal des transports ?
Tout le monde fait l’expérience du mal des transports au moins une fois dans sa vie. À la veille d’u…
Que mettre dans sa pharmacie de voyage ?
Nous sommes nombreux à emporter avec nous une petite pharmacie de voyage ou trousse de secours, au c…
Choisir ses soins solaires
Face au soleil, la peau du visage, des mains ou du dos n’a pas la même sensibilité. Une protection s…