Mis en place depuis 2009,les rendez-vous santé Giphar sont résolument inscrits dans les gènes du Groupement qui organise tout au long de l’année des actions Métier à destination des patients de l’officine.

 

Le dépistage intéresse tous les individus, du bien portant au malade qui s’ignore.Le rôle dupharmacien est essentiel dans cette prise en charge car il a la particularité :

 

  • D’être en contact quotidiennement avec des milliers de personnes à priori en bonne santé.

  • De connaître,de par son écoute et sa proximité, les habitudes de travail, de vie et de comportement, notamment en matière de santé de ses clients/patients.

  • D’être présent sur l’ensemble du territoire y compris sur les zones de désertification médicale.

 

La prévention porte, à elle seule, toute l’économie du coût de pathologies révélées trop tard, c’est à dire non dépistées dans leur phase silencieuse et s’inscrit depuis plusieurs années dans les missions confiées aux pharmaciens (Loi HPST).

 


LE RENDEZ-VOUS SANTÉ DIABÈTE GIPHAR : DU 5 AU 30 NOVEMBRE 2016

Une action déployée durant le mois de novembre permettant de bénéficier des retombées de la communication institutionnelle faite autour de la journée mondiale du diabète (14 novembre).

 

 

L’OBJECTIF PRINCIPAL, AU SEIN DU RÉSEAU GIPHAR,
 ÉTAIT LE DÉPISTAGE DES PATIENTS ATTEINTS DE DIABÈTE DE TYPE2


UNE ACTION CADRÉE :

1. Grâce au dispositif complet (éléments travaillés par un board Métier constitué de pharmaciens titulaires) :

 

  • Deux guides intitulés respectivement :

    • « Intérêt de l’auto-surveillance de la glycémie » qui fait un rappel sur les fréquences de mesure en fonction du type de diabète (type1, type2 et diabète gestationnel) et des mesures cibles.

    • « Importance de la cétonémie dans le diabète de type1 », support qui met en évidence les risques consécutifs à un mésusage de l’insuline chez le patient atteint d’un diabète de type1.

  • Une formation e-learning sur les techniques d’injection adaptées aux questions courantes posées par les patients.

  • Des fiches mémo sur le bon usage des appareils de mesure de la glycémie.

  • Un tableau comparatif des différents appareils de mesure de la glycémie pour faciliter le conseil au comptoir en fonction du besoin du patient.

  • Un questionnaire rapide à orientation « diagnostic ».

  • Un tableau de traçabilité des dépistages (à garder par le pharmacien).

  • Des cartes de suivi glycémique (à remettre aux patients).

  • Un courrier « type » à communiquer au médecin du patient dans le cadre d'un dépistage de diabète.



2. Grâce à des actions de communication grand public :

 

  • 1 affiche A3 à disposer dans l’officine permettant d’interpeller sur la pathologie « Lediabète, 700000 personnes non diagnostiquées,et vous ? ».

  • 4 autocollants comptoirs.

  • 10 leaflets « Diabète et nutrition ».

  • 10 leaflets « Diabète et activité physique ».

  • 2 articles sur le site pharmaciengiphar.comvenant compléter ceux déjà existants :

  • Le diabète

  • Dépistage : calendrier des examens âge par âge.

  • Un encart dans Giphar Magazine (distribué au sein des pharmacies Giphar).



UNE CIBLE PRÉCISE DE PATIENTS :

 

  • Population de 45 ans et plus

  • Patients non diagnostiqués



CONDUITE DU RENDEZ-VOUS SANTÉ :

 

  • Proposer un contrôle de glycémie lorsque le questionnaire fait ressortir un patient à risque.

  • Faire préciser l’heure du dernier repas pour une interprétation correcte du résultat de la glycémie.



LECTURE DU RÉSULTAT ET ACTIONS :

 

  • Si résultat entre 1,10g/L et 1,26g/L : proposer un contrôle régulier de la glycémie et les conseils associés hygiéno-diététiques.

  • Si résultat = à1,26g/L : conseiller au patient de prendre rendez-vous chez son médecin référent (avec remise d’un courrier « type » pour le médecin) et un accompagnement spécifique à la pharmacie.



DÉTAIL DES RÉSULTATS :


Répartition des résultats en fonction de la glycémie :

 

 

 

 

Plus de 30% des patients ont des valeurs élevées nécessitant:
 

  • Un contrôle régulier dans près de 18% des cas.

  • Une orientation vers leur médecin traitant dans 13,2% des cas.



Répartition par sexe des patients dépistés :

                 Femmes : 72% (3 288)                      Hommes : 27% (1 275)


Age moyen : 56 ans. 75% des patients dépistés ont plus de 45 ans (soit 3 477 / 4 664).



RÉSULTATS SUR L’ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT :