Vrai/faux : la vitamine D, connaissez-vous toutes ses vertus ?

Diabétiques : quelles solutions pour gagner en qualité de vie ?
0 avis

Cette vitamine aux innombrables bienfaits, qualifiée de « vitamine miracle », continue d’être scrutée à la loupe par les chercheurs, tant elle recèle de pouvoirs encore inexplorés pour la santé.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2017

La découverte de la vitamine D est liée à la maladie du rachitisme

Vrai.

On l’a longtemps qualifiée d’antirachitique, non sans tort : une carence en vitamine D peut entraîner ce trouble de la croissance, car elle revêt un rôle crucial dans la minéralisation osseuse.
Pour de belles dents, c’est donc aussi vers elle qu’il faut se tourner !

 

La vitamine D3 se trouve surtout dans l’alimentation

Faux.

Les poissons gras figurent en tête d’affiche avec 35 % des apports en moyenne, loin devant les œufs, le lait et le beurre. Mais de 50 à 70 % de l’apport en vitamine D vient de notre peau, qui la fabrique sous l’effet des rayons solaires ultraviolets B (UVB). La durée d’exposition nécessaire varie selon notre pigmentation, notre lieu de vie… Un minimum de 15 minutes d’exposition quotidienne peut suffire – sauf en hiver, la vitamine D étant la grande perdante de la saison froide. Et n’espérez pas que les cabines de bronzage auront le même effet : elles ne dispensent que très peu d’UVB et présentent trop de risques par rapport aux bénéfices !

 

Elle a deux visages

Vrai.

Son autre petit nom vient du latin calciferol (« qui porte le calcium »).
On distingue la vitamine D2 – ou ergocalciférol, d’origine végétale – et la D3 – ou cholécalciférol, synthétisée au niveau de la peau par l’action des UVB. Les deux donnent sa forme active à la vitamine D. La quantité de D3 qui passe dans le sang est largement supérieure à celle de la forme D2.
En cas de déficit, c’est donc la forme D3 qui est prescrite en supplémentation…

 

Ce n’est pas une vitamine

Vrai et faux.

Une fois absorbée par l’organisme, la vitamine D est effectivement convertie en hormone. Mais, en tant que nutriment indispensable au fonctionnement cellulaire, à la croissance et au développement, elle joue incontestablement le rôle d’une véritable vitamine.

 

 

Sa synthétisation grâce au soleil est la même pour tout le monde

Faux.

Certaines catégories de personnes ont besoin d’une exposition plus longue au soleil. C’est le cas des femmes enceintes ou allaitantes, pour qui la vitamine D représente un complément précieux, et des petits enfants et personnes âgées, qui la fixent moins vite. Les personnes à peau noire ou foncée sont aussi concernées, la pigmentation de la peau ralentissant en effet la synthèse de la vitamine D.

 

C’est une reine de polyvalence

Vrai.

Incontournable dans le renforcement musculaire, la croissance et la structure osseuse, cette grande dame joue aussi un rôle préventif dans la survenue de l’ostéoporose et des risques de fracture, de Parkinson, d’infections nosocomiales, de nombreux cancers, du diabète et de certaines maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques. Son action est aussi capitale dans le système immunitaire, car elle permet notamment de contrer les réactions inflammatoires.

 

Les recommandations en apports de vitamine D sont suffisantes

Vrai et faux.

En France, l’Anses* fixe les apports nutritionnels conseillés (ANC) quotidiens entre 200 et 800 UI (unité internationale) selon les publics et les âges.
Si ces recommandations sont généralement bien suivies pour les nourrissons, les femmes enceintes et les seniors, la supplémentation en vitamine D devrait concerner l’ensemble de la population, dont les adultes et les adolescents.
À noter, toutefois, que les spécialistes de la vitamine D, études récentes à l’appui, considèrent ces ANC bien trop faibles, les valeurs optimales se situant plutôt dans une fourchette de 1 000 à 4 000 UI, selon les cas.

* Anses : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

 

C’est une panacée pour les seniors

Vrai.

La vitamine D est tout particulièrement efficace pour réduire drastiquement les risques de fracture après une chute. D’après une étude parue dans le Journal of the American Geriatrics Society, une supplémentation de 4 000 UI par jour (niveau supérieur sans danger chez l’adulte) permettrait à 90 % des plus de 65 ans d’atteindre des niveaux adaptés de vitamine D dans le sang, soit une valeur sérique supérieure à 30 ng/ml.

 

La D3 est plus efficace que la C en prévention des infections respiratoires

Vrai.

Selon une récente étude publiée dans la revue British Medical Journal, une supplémentation quotidienne durant les mois d’hiver permettrait de protéger efficacement contre le rhume et la grippe. La vitamine D augmente en effet les niveaux de peptides, qui agissent comme des antibiotiques naturels dans les poumons.

 

Connaître son taux de vitamine D

« Pour connaître son taux de vitamine D, il suffit de faire une prise de sang dans un laboratoire d’analyses biologiques. […] Pour les experts de la vitamine D, son taux ne doit jamais être inférieur à 30 ng/ml. »
Brigitte Houssin, médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, formée à la micronutrition, auteure de Vitamine D, mode d'emploi.

 

Vitamine D : un chiffre

80 %
C’est la part de français carencés en vitamine D selon l’institut de veille sanitaire et l’académie nationale de médecine.

 

 

Le conseil de votre Pharmacien Giphar

"Je conseillerais plutôt la vitamine D3 sous forme de gouttes : prise quotidiennement, elle permet de répondre aux besoins journaliers sans créer d’excès dans l’organisme."
Mathieu Willaume, pharmacie Feutrie Willaume, à Lillers.

 

À lire aussi

Boostez votre assiette !

Carence en vitamine D : oubliez le banc solaire !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Booster son système immunitaire pour prévenir les maladies hivernales
Le froid et les virus sont à nos portes, et notre système immunitaire faiblit. Pas de panique pour a…
Une cure de magnésium contre le stress et l'anxiété
À mesure que les vacances s’éloignent, stress et fatigue regagnent du terrain. Il est peut-être temp…
Une cure de magnésium marin pour retrouver la forme
Vous êtes fatigué, stressé, irritable ? Vous êtes sujet aux crampes, aux palpitations cardiaques, au…