Le magnésium : pour la forme jusqu'au bout des os !

Tous les bienfaits du magnésium
2 avis

Nous avalons chaque jour, sans le savoir, des métaux en petites - et indispensables - quantités. Le magnésium en est un parmi d'autres. Et s'il est bien connu pour agir contre certaines formes de fatigue, la science n'en a pas encore fait le tour complet. On fait le point ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Claude Leroy
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2013

Le magnésium a connu son heure de gloire dans le traitement de la spasmophilie, dont on parle un peu moins ces dernières années. Qualifiée souvent de « simple trouble psychologique », débouchant sur des crampes et parfois même l'évanouissement temporaire, la spasmophilie est pourtant tout sauf une vue de l'esprit. Et au-delà des différentes formes de manifestations anxieuses où le magnésium a pu montrer son efficacité, la recherche médicale montre qu'il existerait un lien entre sa carence et le risque de dépression.

 

L'ostéoporose : une simple histoire de calcium et de vitamine D ?

Les os fragiles - ou fragilisés avec l'âge et la ménopause - constituent un problème très actuel de santé publique, à cause des fractures, des hospitalisations et de l'immobilisation souvent prolongée qu'ils entraînent.

On évoque beaucoup le manque de calcium ou de vitamine D dans l'alimentation, et à juste titre. Mais le magnésium a également son mot à dire, car sa carence retentit sur le renouvellement et le renforcement des os. À tel point que certains médecins le conseillent en supplémentation pour guérir une fracture.

 

Du nerf, des os, et... du muscle !

Le magnésium intervient dans de nombreuses réactions chimiques qui se déroulent continuellement dans notre corps. Pas étonnant, dès lors, de le voir jouer des rôles variés, y compris au niveau musculaire.

Vous manquez du précieux métal ? Gare à la fatigue rapide à l'effort, à la perte de puissance, aux crampes, et même aux perturbations d'un muscle tout particulier, le cœur.

Un déficit sévère en magnésium peut, en effet, le faire battre irrégulièrement (arythmie cardiaque).

 

Le transit faiblard, un mal bien moderne

Les femmes sont particulièrement touchées par la constipation chronique. Les remèdes sont connus : manger suffisamment de fibres, boire une bonne quantité d'eau, bouger et, au besoin, un laxatif léger.

En revanche, on ne pense pas nécessairement au manque de magnésium. Dommage, car il peut se combler facilement, et la correction de la constipation est souvent rapide et durable.

 

Quand le diabète guette

Le diabète de type 2 prend actuellement une telle ampleur qu'on peut pratiquement le considérer comme épidémique.

Les causes en sont multiples et connues dans leurs grandes lignes :

  • la mauvaise alimentation,

  • les antécédents familiaux,

  • le surpoids et la sédentarité en première ligne.

Mais ici encore, les scientifiques ont pu montrer une relation inverse entre la quantité de magnésium alimentaire et la prévalence de la maladie.

 

Un métal miracle, le magnésium ?

N'exagérons rien. Le magnésium n’est pas un remède miracle pour tout guérir et tout prévenir. Et les maladies et symptômes décrits dans cet article ne correspondent pas toujours, et de loin, à un manque de magnésium. Pourtant, cette carence est  de plus en plus répandue. Dès lors, lui accorde-t-on suffisamment d'importance ? Il semble bien que non.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

  • Comment être sûr de ne pas manquer de magnésium ?

Ce n'est pas simple : on peut doser le magnésium par une prise de sang classique mais ce ne sera jamais qu'une sorte de photographie qui ne reflète pas nécessairement un état de carence pourtant réel. La meilleure chose est sans doute d'en discuter avec votre médecin, qui pourra aussi déterminer la quantité de supplément éventuel à prendre. Votre pharmacien saura également vous orienter au mieux dans le choix entre les différentes formes qui existent.

 

À lire aussi

Magnésium
Vitamines et oligo-éléments


Source

« Skeletal and hormonal effects of magnesium deficiency », J Am Coll Nutr. 2009.
« Update on the relationship between magnesium and exercise », Magnes Res. 2006.
« Association between magnesium intake and depression and anxiety in community-dwelling adults : the Hordaland Health Study », Aust N Z J Psychiatry. 2009.
« Magnesium intake and risk of type 2 diabetes in men and women », Diabetes Care. 2004.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Claude Leroy
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Diabétiques : quelles solutions pour gagner en qualité de vie ?
Cette vitamine aux innombrables bienfaits, qualifiée de « vitamine miracle », continue d’être scruté…
Bien manger pour éviter les carences et les déficits
Difficile d’avoir toujours une alimentation parfaite et suffisante en vitamines, minéraux et autres …
Booster son système immunitaire pour prévenir les maladies hivernales
Le froid et les virus sont à nos portes, et notre système immunitaire faiblit. Pas de panique pour a…