Cap sur la vitamine C !

Les vertus de la vitamine C
0 avis

Nous en consommons tous les jours sans même nous en rendre compte. Elle est pourtant indispensable à notre santé. Comme en témoignent les circonstances de sa découverte, dignes d’un roman d’aventure... Qui ça ? La vitamine C, pardi !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/05/2015

Replongeons-nous en 1750, au coeur de l’océan Atlantique. Après des mois de traversée, les matelots d’un vaisseau de la British Royal Navy tombent malades les uns après les autres. Le même mal semble tous les gagner : épuisés, ils maigrissent, cicatrisent mal, leurs dents se déchaussent, leurs gencives gonflent et saignent et ils présentent des hémorragies au niveau de la peau. Pour James Lind, médecin à bord, le diagnostic est clair : le scorbut a encore frappé ! Cette maladie étrange touche fréquemment les équipages en pleine mer. Curieux, le  scientifique se lance alors dans une expérience de fortune : il divise les 12 matelots les plus malades en 6 paires, auxquelles il administre divers remèdes.

 

Des oranges et des citrons salvateurs

Ceux à qui il donne des oranges et des citrons reprennent rapidement des forces. Le traitement du scorbut était trouvé ! Restait à savoir quelle substance contenue dans les agrumes permettait cette miraculeuse guérison.

Réponse deux siècles plus tard lorsqu’un biochimiste hongrois l’isole et la baptise « acide ascorbique », aujourd’hui connu sous le nom de « vitamine C ». Les marins en manquaient parce qu’ils n’avaient tout simplement pas accès à sa source principale, les fruits et légumes frais...

 

Une vitamine essentielle à notre corps

La vitamine C joue de nombreux rôles dans le fonctionnement de notre organisme.

  • Elle intervient dans la formation du collagène, protéine présente dans de nombreux tissus : muscles, vaisseaux sanguins, peau, cartilage… Elle joue donc un rôle majeur dans la fabrication et la réparation de nombreux tissus de notre corps.

  • Elle favorise l’absorption du fer, indispensable à la formation des globules rouges et au transport de l’oxygène.

  • Puissant antioxydant, elle protège notre corps des effets nocifs des radicaux libres, acteurs du vieillissement.

  • Sans oublier son implication bien connue dans les défenses immunitaires ! C’est pourquoi il faut doublement veiller à couvrir ses besoins en vitamine C en cas de maladie.

  • La supplémentation en vitamine C pourrait avoir un rôle positif dans la prévention d’infections, de maladies cardiovasculaires comme l’AVC ou de certains cancers mais les études restent controversées.

 

Vitamine C : un besoin quotidien

Pour une santé optimale, nous avons besoin de 110 mg de vitamine C par jour, un peu plus pour les femmes enceintes (120 mg), allaitantes (130 mg) et les personnes âgées (120 mg).

Si vous fumez, vous devez également en consommer 25 mg en plus, afin de compenser le  surplus de radicaux libres véhiculés par la fumée. Faites donc le plein de fruits et légumes !

Mais attention, il ne suffit pas de dévorer une caisse d’oranges chaque lundi, pour vous en dispenser le reste de la semaine ! La vitamine C ne peut pas être stockée dans notre corps, il faut  donc « prendre sa dose » tous les jours.

 

Pas n’importe quels légumes !

La vitamine C est sensible à l’air, la chaleur, la lumière et l’humidité. Les fruits et légumes qui traînent dans votre frigo ou qui ont voyagé longtemps avant d’arriver sur les étals en contiennent donc généralement très peu.
L’idéal ? Les consommer au plus vite après la cueillette ! D’où l’intérêt des « paniers bio » achetés aux agriculteurs locaux. Étonnamment, les légumes surgelés peuvent être très riches en vitamine C s’ils ont été surgelés directement après la cueillette.

Gare également à la cuisson ! Le simple fait de blanchir les légumes peut leur faire perdre 35 % de la teneur en vitamine C.

« Cinq fruits et légumes par jour permettent de fournir les apports nécessaires », souligne Marie-Hélène Legueut, diététicienne. « Pourtant, la plupart des gens sont loin du compte ! »

Conclusion : comme les marins au long cours, croquez donc les fruits à pleines dents !

 

Où trouver la vitamine C ?

À la cueillette, teneur en vitamine C pour 100 g :

  • kiwi : 80 mg,

  • fraise : 60 mg,

  • orange : 53 mg,

  • citron : 52 mg,

  • poivron vert : 127 mg,

  • chou de Bruxelles et brocoli cuits : 60 mg,

  • choux blanc et rouge : 57 mg,

  • épinards : 50 mg.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • L’acérola, une mine d’or

Si vous ne parvenez pas à consommer des fruits et légumes frais, les compléments alimentaires peuvent être utiles. Outre la vitamine C de synthèse, pensez à l’extrait d’acérola, un fruit tropical aux allures de cerise.

Disponible en pharmacie, il contient 20 fois plus de vitamine C que l’orange et renferme de nombreux autres nutriments.

 

À lire aussi

Vitamines et oligo-éléments
Le magnésium : pour la forme jusqu'au bout des os !
Bien vieillir avec les antioxydants


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 19/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Bien manger pour éviter les carences et les déficits
Difficile d’avoir toujours une alimentation parfaite et suffisante en vitamines, minéraux et autres …
Booster son système immunitaire pour prévenir les maladies hivernales
Le froid et les virus sont à nos portes, et notre système immunitaire faiblit. Pas de panique pour a…
Le rôle de la vitamine B8
La vitamine B8 est une vitamine hydrosoluble qui a un rôle essentiel dans la santé de la peau, des m…