Des stratégies anti-grignotage !

Les solutions contre le grignotage
5 avis

Pas facile de combattre la pulsion du grignotage ! Pourtant, c’est possible. Encore faut-il savoir pourquoi vous avez envie de grignoter. Posez-vous la question et tentez une alternative. 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/04/2015

Je grignote parce que je m’ennuie !

C’est l’un des points communs entre grignoter et fumer : on ne le fait pas forcément parce qu’on en meurt d’envie, mais parce que ça tue le temps. Eh oui ! Manger, ça occupe les mains, la bouche, les sens… 

→ L’alternative : occupez-vous autrement. Vous avez le choix : 

  • une tâche ménagère, 

  • une activité physique : une balade, du jardinage, du bricolage, des étirements…, 

  • un loisir créatif : écrire, peindre, tricoter, coudre, etc.

Bref, quelque chose qui, non seulement vous occupe les deux mains, mais vous procure aussi un sentiment d’accomplissement.  

 

Je grignote parce que je suis stressé !

Ou énervé(e) ou triste ou angoissé(e) et vous n’avez envie que d’une chose : manger ! Vous n’êtes pas le (la) seul(e) : grignoter est la stratégie utilisée par la plupart des gens pour combattre le stress

→ L’alternative : à défaut de supprimer vos émotions et ce qui les cause, apprenez à les gérer autrement que via la nourriture. À cet égard, la méditation en pleine conscience est un excellent outil : isolez-vous, posez-vous quelques minutes et fermez les yeux. Concentrez-vous d’abord sur votre respiration. Sentez le trajet de l’air à l’inspiration, puis à l’expiration. Ensuite, faites un « scan corporel »: portez votre attention sur les différentes parties de votre corps, du bout de vos orteils jusqu’au sommet de votre crâne.    

 

Je grignote par gourmandise !

Vous n’avez pas vraiment faim, mais voilà : on vous tend la carte des desserts, vous passez devant l’appétissante vitrine d’une pâtisserie ou ce paquet de bonbons, là, sous votre nez, est juste trop tentant ! 

→ L’alternative : buvez une boisson sans sucre ajouté : un verre d’eau pétillante, une eau aromatisée au citron, un thé, une infusion ou encore un café. Si, après quelques minutes, votre envie est toujours aussi forte, assouvissez-la ! Et quitte à succomber à la tentation, savourez-la pleinement ! Dégustez chaque bouchée, longuement, voluptueusement et sans culpabilité.   

 

Je grignote parce que j’ai faim !

Il est 18 h 30, vous rentrez du boulot. Votre ventre gargouille, vous avez un coup de pompe, la moindre odeur de cuisine vous fait saliver… Pas de doute : ce n’est pas seulement une envie, vous avez vraiment besoin de nourriture ! 

→ L’alternative : il n’y en a pas. Quand on a faim, il faut manger ! Cependant, si l’heure du repas n’est pas encore arrivée, grignotez malin : un bol de soupe, un fruit et/ou un yaourt, un œuf dur, etc. Si vous ne pouvez résister à un morceau de fromage ou à une tranche de saucisson, accompagnez-le toujours de quelques crudités : radis, tomates cerises, bâtonnets de carotte, rondelles de concombre, etc. 

 

À lire aussi

Mincir… sans faim !
Vos couverts influencent votre coup de fourchette !
Comment cuisiner léger ?

Régimes et Eté


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 08/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

Phytothérapie-minceur : 3 plantes médicinales anti-kilos
C’est la rentrée et pour effacer les traces des excès de l’été, rien de mieux qu’une cure de plantes…
La phytothérapie comme aide minceur
À l’approche de l’été, la phytothérapie est un bon moyen de booster une cure minceur tout en débarra…
Régime santé DASH contre l'hypertension
On sait que l’alimentation peut faire beaucoup pour prévenir ou réduire l’hypertension. Le régime DA…