Mincir… sans faim !

Mincir… sans faim !
0 avis

Si vous surveillez votre poids ou que vous cherchez à en perdre, votre pire ennemi, c’est la faim ! Voici quelques conseils pour la reconnaître, la gérer et la réduire.  

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/07/2015

Reconnaissez la vraie faim

Première chose à faire pour maîtriser sa faim : la reconnaître ! Ne confondez pas l’envie et le besoin de nourriture. 

  • L’envie de manger  est psychologique et/ou comportementale, liée à des sentiments négatifs (stress, colère, tristesse, ennui, etc.) ou aux habitudes. Exemple : si vous êtes habitué(e) à dîner tous les soirs à 20 h, vous aurez envie de manger à 20 h… même si vous n’avez pas faim. 

  • La faim est une sensation physique. Quand votre corps a besoin de nourriture, votre cerveau envoie les signaux de la faim : des gargouillis, une sensation de faiblesse ou de fatigue, votre bouche qui salive, etc. Faites-en l’expérience et sautez (une fois) un repas, n’importe lequel. Vous ne tarderez pas à ressentir les symptômes physiques de la vraie faim !      

 

Mangez à satiété

Une fois votre faim identifiée, il faut l’assouvir… suffisamment, mais pas trop ! Le défi consiste à repérer la sensation de satiété, un autre signal envoyé par votre cerveau lorsque vous avez assez mangé. La satiété survient généralement 20 minutes après le début du repas. Elle n’est pas toujours facile à reconnaître. C’est une sensation subtile qui se manifeste par une baisse, voire une perte du plaisir de manger. Alors que les premières bouchées de votre repas étaient savoureuses, quand vous avez mangé à satiété, cette sensation de plaisir diminue, voire disparaît. C’est le moment de poser vos couverts !  

 

Mangez régulièrement… et sans sucre !

Faites au moins 3 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et ne les sautez pas ! Si nécessaire, mais uniquement si vous avez faim (voir point 1), vous pouvez prendre un en-cas en milieu de matinée et/ou durant l’après-midi. Évitez les sucreries, car le sucre appelle le sucre ! Préférez plutôt des crudités, un fruit, quelques fruits secs (noix, amandes, etc.) ou un laitage (yaourt entier ou fromage blanc), accompagné(s) d’une boisson chaude (thé, café ou infusion) non sucrée. Normalement, cela devrait vous éviter les grignotages .

 

Les aliments coupe-faim  

Une alimentation équilibrée fait la part belle aux fruits et légumes : au moins 5 portions par jour, soit l’équivalent de 400 g de végétaux. Mais ne négligez pas les féculents non raffinés (pain complet, pâtes complètes, riz brun, légumineuses, etc.) et les protéines (œufs, viande, volaille, poisson, etc.) : ce sont les aliments coupe-faim par excellence ! 

 

À lire aussi

Pourquoi les régimes sévères ne marchent pas 

Diététique : 8 points essentiels pour rester en bonne santé

L'alimentation de l'adulte bien portant

Se débarrasser des poignées d’amour !

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/07/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Manger moins sans même y penser !
Les protéines – en particulier animales – et les lipides présentent une densité calorique élevée. Po…
Vous avez besoin de perdre du poids ? Certains objets peuvent vous aider à atteindre vos objectifs !…
Les personnes obèses en France
L'Organisation mondiale de la Santé estime que 600 millions de personnes sont obèses dans le monde. …