Champignon

CORTINARIUS BOLARIS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom commun : Le Cortinaire rougeâtre
Indications Toxicité, Comestibilité : toxique

Déscriptif

- Chapeau jaune moucheté de rouge, convexe sans mamelon, jaunissant ; - Lames ocre rouillé ; - Sporée rouille ; - Pied cylindrique, jaune moucheté de rouge jaunissant ; - Chair blanche jaunissante, âcre.

Classification

Ordre des Cortinariales Famille des Cortinariacées

Comestibilité

Risque d'intoxication grave de type orellanien.

Taille

Chapeau jusqu'à 5 cm de diamètre ; pied pouvant atteindre 8 cm.

Où et quand le trouve-t-on ?

En été et en automne dans les bois siliceux.

Confusions possibles

Le cortinaire rougeâtre peut être confondu avec : - La pholiote écailleuse (Pholiota squarrosa), médiocre comestible.

Le conseil de votre pharmacien

Il est fortement déconseillé de goûter aux cortinaires, la toxicité de ces derniers étant extrêmement sournoise. En effet, les symptômes peuvent se manifester jusqu'à 15 jours après l'ingestion ce qui rend très difficile le diagnostic.

Sources

http://amanites.fr - Yann Richard Guide des Champignons de France et d'Europe (R. Courtecuisse, B. Duhem) Guide Nathan : Reconnaître les champignons Guide vert Solar : les Champignons de France
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis