Champignon

AMANITA RUBESCENS

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom commun : L'Amanite rougeâtre ou amanite rougissante
Indications Toxicité, Comestibilité : comestible

Déscriptif

- chapeau charnu hémisphérique, convexe puis étalé; - cuticule brunâtre couverte de petites plaques grisâtres; - lames libres, serrées, blanches ou tachées de rouge vineux; - sporée blanche; - pied bulbeux, robuste, portant un anneau ample blanc; - chair blanche se teintant de rouge vineux (rougissant à la cassure).

Classification

Ordre des Amanitales Famille des Amanitacées

Comestibilité

Ce champignon est un bon comestible après cuisson mais expose à un risque de toxicité par syndrome hémolytique s'il est consommé cru.

Taille

chapeau jusqu'à 15 cm environ, pied jusqu'à 15 cm de hauteur et 4 cm de diamètre.

Où et quand le trouve-t-on ?

du printemps à l'automne sous les feuillus et les conifères dans des endroits très variès (champignon ubiquiste).

Confusions possibles

L'amanite rougissante peut être confondue avec : - L'amanite panthère (Amanita pantherina), toxique - L'amanite épaisse (Amanita spissa), sans intérêt

Le conseil de votre pharmacien

Les symptômes liés à la consommation d'amanites rougissantes crues sont le plus souvent digestif avec nausées et vomissements. Ils peuvent s'accompagner d'une destruction des globules rouges pouvant entraîner des complications.

Sources

http://amanites.fr - Yann Richard Guide des Champignons de France et d'Europe (R. Courtecuisse, B. Duhem) Guide Nathan reconnaître les champignons Guide vert Solar les Champignons de France
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis