Champignon

AGARICUS XANTHODERMA

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom commun : L'Agaric jaunissant ou Psalliote jaunissante
Indications Toxicité, Comestibilité : dangereux

Déscriptif

- Chapeau blanc, lisse et soyeux et jaunissant au toucher, hémisphérique et aplati au sommet puis s'étalant ; - Lames libres, blanc gris puis rose puis brun chocolat ; - Pied blanc, cylindrique, élancé, pourvu d'un bulbe à la base et muni d'un anneau simple, membraneux et retombant à l'aspect caractéristique de roue dentée au dessous. - Chair épaisse et blanche, jaunissant à la coupe, à l'odeur d'iode, de phénol ou d'encre.

Classification

Ordre des Agaricales Famille des Agaricacées

Comestibilité

Toxicité par syndrome résinoïdien.

Taille

Chapeau de 5 à 15 cm de diamètre, pied de 6 à 15 cm environ.

Où et quand le trouve-t-on ?

De mai à novembre dans les lieux herbeux, les taillis et les bois clairs.

Confusions possibles

L'agaric jaunissant peut être confondu avec : - L'agaric champêtre (Agaricus campestris), comestible - L'agaric des bois (Agaricus silvicola), comestible - Les amanites blanches, mortelles ! - L'amanite phalloïde (Amanita phalloides var alba), mortelle !

Le conseil de votre pharmacien

Ce champignon de belle allure pousse généralement en groupes et est responsable de troubles gastro-intestinaux. On le reconnaît au jaunissement intense de sa chair au grattage et à son odeur désagréable (ne pas le confondre avec l'agaric des jachères qui lui sent l'anis) ; un petit truc : au contact d'une goutte d'alcool à 90°, le chapeau prend aussitôt une couleur jaune citron. La coloration jaune vire rapidement au brun ce qui le différencie d'Agaricus arvensis qui reste jaune plus longtemps.

Sources

http://amanites.fr - Yann Richard Guide des Champignons de France et d'Europe (R. Courtecuisse, B. Duhem) Guide Nathan : reconnaître les champignons Guide vert Solar : les Champignons de France
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis