SYNDROME GYROMITRIEN

Les symptômes et les traitements du syndrome gyromitrien
0 avis

Principaux champignons responsables de cette intoxication : Gyromitre comestible (Gyromitra esculenta), Gyromitre géant (Gyromitra gigas), Gyromitre en turban (Gyromitra infula), Spathulaire jaune (Spathularia flavida), Cudonie (Cudonia circinans).

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Toxine(s) en cause dans le syndrome gyromitrien

Dérivés hydraziniques.

 

Syndrome gyromitrien : sgnes cliniques

Période d'incubation de 5 à 48 heures.

Première phase : gastro-intestinale

  • Nausées, vomissements, asthénie, parfois fièvre (rare dans les intoxications par des champignons);

(Récupération possible sans séquelles en 2 à 6 jours) 

Deuxième phase : hépato-rénale et nerveuse

  • Atteinte hépatique s'accompagnant éventuellement d'une hémolyse;

  • Atteinte rénale;

  • Troubles neurologiques;

  • Crampes, hypertonie musculaire.

(Récupération également possible mais l'atteinte hépatique peut être mortelle.)

 

Traitement du syndrome gyromitrien

Il est essentiellement symptômatique :

  • Evacuation gastrique;

  • Hémodialyse (si nécessaire);

  • Calmants.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements du syndrome résinoïdien
Principaux champignons responsables de cette intoxication :Tricholome tigré (Tricholoma pardinum), E…
Les symptômes et les traitements du syndrome psilocybien
Principaux champignons responsables de cette intoxication :...
Champignon responsable de cette intoxication : Tricholome doré = Bidaou (Tricholoma auratum)