Une bonne alimentation pour une bonne rentrée

La bonne alimentation des écoliers
0 avis

En France, près de 2 enfants sur 10 partent à l’école le ventre vide ou en ayant absorbé seulement une boisson. Pourtant les recherches effectuées sur l’apprentissage et la mémoire ont démontré l’importance du petit déjeuner !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Le petit déjeuner

Les études ont prouvé que les enfants qui sautent le petit déjeuner ont des capacités de mémorisation et d’utilisation des informations acquises récemment, inférieures à celles des enfants qui mangent le matin au petit déjeuner.
Le petit déjeuner est donc indispensable pour bien démarrer la journée de l’écolier. Il doit représenter 25% des apports énergétiques quotidiens et évitera le fameux « coup de barre » de 11 heures.

Il doit comprendre :

  • un produit laitier pour le calcium ;

  • un produit céréalier pour l’énergie : pain, céréales, biscuits ;

  • une boisson pour l’hydratation ;

  • un fruit ou un jus de fruit pour la vitamine C.


Si vous n’avez vraiment pas le temps un matin, une barre de céréales compensera occasionnellement l’absence de petit déjeuner.

 

Le déjeuner

Pour beaucoup d’enfants il se passe à la cantine où l’alimentation est très soigneusement réglementée et l’équilibre global des repas satisfaisant.
Tout comme le dîner, le déjeuner doit comporter :

  • une crudité : légume ou fruit ;

  • un plat protidique : viande, poisson, œuf ;

  • un féculent : pâtes, riz… ou un légume vert (à équilibrer entre les 2 repas);

  • un produit laitier.

 

Le goûter

Après la longue journée d’école, le goûter est une véritable pause plaisir. Il ne doit pas être négligé car il permet à l’enfant de tenir jusqu’au dîner sans grignoter et doit apporter 10 à 15% de l’énergie quotidienne.
Il doit comprendre :

  • un produit laitier ;

  • une boisson ;

  • un produit céréalier.


Avec 4 repas équilibrés quotidiens, non seulement les performances de votre enfant à l’école seront bonnes, mais ils éviteront le grignotage et une prise de poids précoce.

 

À lire aussi

À table avec des enfants ? Rusez !

Alimentation de l'enfant : pensez à diversifier et varier !

Comment lui apprendre à manger sain ?

Votre enfant refuse de manger : comment réagir ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Le nutri-score indique la qualité nutritionnelle des aliments transformés
Apposé sur la face avant des emballages de produits, le Nutri-Score renseigne le consommateur sur la…
L'alimentation contre le blues hivernal
En hiver, le manque de lumière et la baisse des températures mettent à mal notre vitalité, notre for…
Les oméga-3 pour lutter contre les troubles de l’humeur
Baisse de moral, manque d’entrain, fatigue, déprime ou stress peuvent être les signes d’une alimenta…