Une bonne alimentation pour la rentrée

L'alimentation équilibrée des enfants
1 avis

Parents...comme des milliers de petits français, vos enfants et/ou adolescents vont effectuer leur rentrée scolaire.
Vous voulez tout mettre en œuvre pour que cela se passe idéalement.
Voici donc quelques conseils alimentaires pour que vos enfants soient en forme du matin au soir.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : B. Guillaume, diététicien diplômé
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Le petit-déjeuner

Il est indispensable pour plusieurs raisons :

  • Il rompt un jeûne de plus de 10 h, un enfant qui saute le petit-déjeuner reste plus de 16 h sans manger (du dîner au déjeuner).

  • Essayez de rester ce temps là sans manger et vous comprendrez l'importance de ce vrai repas !

  • Il apporte des glucides (pain, biscottes, céréales pas trop sucrées si possible,...) qui aideront l'enfant à garder sa concentration et son énergie tout au long de la matinée...et de la journée.

  • Il permet de satisfaire, en partie, le besoin en vitamines (fruits sous forme crus ou cuits, compote, ou pur jus) et en calcium (produits laitiers) nécessaires à la croissance de l'enfant.

  • Il évite les grignotages dans la matinée (viennoiseries, barres chocolatées...) qui sont responsables de surpoids.

  • En résumé, le petit-déjeuner doit comporter un produit céréalier (carburant), un produit laitier (croissance), un fruit (bonne santé) et de l'eau (hydratation).

 

Astuce : si manger au lever est difficile, décalez le petit déjeuner un peu plus tard (pas au delà de 9 h quand même sinon il est trop proche du déjeuner), ou faites leur boire un grand verre d'eau ou de pur jus juste avant pour ouvrir l'appétit.


La collation de 10h

Si le petit-déjeuner a été pris comme indiqué ci-dessus, elle est totalement inutile sauf pour prendre du poids.
La seule solution est de prendre son petit-déjeuner, et n'hésitez pas à refuser cette collation quand elle est proposée.
 

Le déjeuner

Même si votre enfant ne mange pas à la maison, son déjeuner doit rester le plus équilibré possible toujours dans le but de préserver la santé de l'enfant et sa croissance.
Il doit comporter :

  • Une portion de légumes et une de fruits pour apporter des fibres, vitamines et minéraux essentiels au bon fonctionnement de l'organisme. Il n'y a pas de fruits ou de légumes à éviter donc qu'il prenne ceux qu'il aime et à volonté. Attention à la préparation, elle ne doit pas comporter trop de matières grasses (beurre, huile, crème).

  • Une portion de viande ou de poisson ou d'œuf pour les protéines indispensables à une croissance harmonieuse.

  • Dites-lui de faire attention aux plats en sauce, aux panés (viandes panées, cordons bleus, poissons panés...) qui sont très gras et favorisent la prise de poids.

  • Une portion de féculent. Ils sont le carburant de l'organisme, sans eux il est difficile de se concentrer, de bouger et de bien grandir. Attention aux féculents qui apportent beaucoup de graisses tels que les frites, les sauces qui les accompagnent (carbonara, crème fraîche,...) ; c'est sûr qu'ils en raffolent mais leur organisme n'est pas du même avis.

  • Un produit laitier très important pour le calcium qu'il contient. Ce dernier, comme vous le savez, est indispensable à la croissance. Attention aux flans, crèmes desserts et autres qui ne sont pas équivalents aux produits laitiers, autrement dit ils apportent beaucoup de sucres et très peu de calcium (le contraire de ce que l'on recherche).

  • De l'eau, seule boisson indispensable pour que l'organisme soit parfaitement « huilé ». Oubliez les sodas et autres boissons sucrées qui ont très peu d'intérêt sauf pour ceux qui les commercialisent.

 

Les cantines sont contrôlées et doivent présenter tous ces aliments à votre enfant, apprenez-lui à faire les bons choix et pourquoi.
Ce dernier point est encore plus important si le repas se passe dans un snack ou autres, expliquez-lui que comme la cigarette et l'alcool, la mauvaise alimentation entraîne des problèmes de santé.


Le goûter

C'est un petit-déjeuner miniature, donc produit céréalier, produit laitier et fruit mais en quantité moindre.
Si votre enfant n'a pas faim, ne le forcez surtout pas.
Conseil : évitez les goûters tardifs qui coupent l'appétit pour le dîner et déséquilibrent par la même occasion toute l'alimentation.


Le dîner

Il doit avoir la même structure que le déjeuner, et surtout il doit le compenser.
C'est-à-dire que si le déjeuner a été important le dîner sera léger, et inversement (mais il faut privilégier les déjeuners importants).
Autre exemple, si les quantités de féculents sont conséquentes au déjeuner, privilégiez plutôt les légumes au dîner.
En résumé, c'est le repas qui permet l'équilibre, renseignez vous sur le menu de la cantine si votre enfant y mange le midi, sinon équilibrez vous-même ces deux repas.
Profitez également de ce repas pour manger en famille, pour écouter ce que vos enfants ont à vous dire (et ne pas écouter la télé), pour leur apprendre à aimer les différents aliments et surtout à leur expliquer quelquefois les raisons d'une bonne alimentation.
En conclusion, ayez toujours à l'esprit que le bon développement de votre enfant passe aussi par son assiette.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : B. Guillaume, diététicien diplômé
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 21/11/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les bienfaits de la prétox avant les repas de fêtes
Mieux vaut prévenir que guérir. Le concept de prétox prend l’adage au pied de la lettre. Sous ce ter…
Les caractéristiques du régime végétalien
Le régime végétalien, souvent appelé « vegan », est de plus en plus à la mode. De quoi s’agit-il exa…
Les alternatives au gluten
Le gluten est présent dans le blé mais aussi dans d’autres céréales. Que manger si on est intolérant…