Le thé, un allié santé !

Les bienfaits du thé
5 avis

Délicieux, réconfortant et peu calorique, le thé regorgerait de bienfaits pour la santé. Tour d’horizon de la question.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/11/2015

Thé : quels bienfaits ?

  • Le thé, riche en antioxydants

Un gros point fort du thé est sa teneur en antioxydants. Ces derniers sont réputés pour leur capacité à neutraliser l’action des radicaux libres, ces substances qui peuvent favoriser un vieillissement accéléré de l’organisme et le développement d’une série de maladies.
Les antioxydants contenus dans le thé sont les polyphénols. De nombreuses études tendent à démontrer que ces composés pourraient jouer un rôle dans la prévention de certains cancers, des maladies cardiovasculaires et de maladies dégénératives du cerveau comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.
Les polyphénols permettraient par ailleurs de diminuer la concentration des bactéries responsables des caries dans la bouche. Mais si le thé peut aider à prévenir les caries, il ne remplace en aucun cas une bonne hygiène dentaire !
Parmi les différents types de thé (noir, oolong, blanc, vert…), le thé vert serait l’un des plus riches en antioxydants.

 

  • La caféine du thé, pour accroître la vigilance

Comme le café, le thé contient de la caféine (aussi appelée théine). Mais, à quantité égale, le thé renferme deux à trois fois moins de caféine que le café. Cela lui confère néanmoins un effet stimulant et lui permet d’accroître la vigilance.

 

  • Le thé pour perdre du poids ?

On entend souvent que le thé est un formidable allié minceur parce qu’il accélère le métabolisme, favorisant une plus grande dépense de calories par rapport aux apports. N’en déplaise à ceux qui pensaient avoir trouvé une formule miracle pour faire s’envoler les kilos, cette hypothèse n’a jamais été démontrée. Le thé peut cependant trouver sa place dans une alimentation équilibrée : très peu calorique (2 calories pour 250 ml de thé vert), il remplace avantageusement sodas et autres boissons sucrées.

 

Thé : quelques précautions

  • Le thé diminue l’absorption du fer

Et ce, en raison des tanins qu’il renferme. Afin de bénéficier pleinement des apports en fer des aliments ingérés, il est dès lors recommandé de laisser un délai d’environ deux heures entre le repas et la consommation de thé.
Cette recommandation vaut tout particulièrement pour les personnes à risque d’anémie et, notamment, les femmes enceintes, qui sont généralement supplémentées en fer.

 

  • Des interactions médicamenteuses avec le thé vert

Les personnes sous traitement anticoagulant doivent aussi être particulièrement attentives à leur consommation de thé vert. Ce dernier augmente la concentration d’anticoagulants dans le sang, accroissant le risque d’hémorragie.

 

Thé : comment le consommer ?

Le temps d’infusion idéal du thé est de 3 et 6 minutes.
En raison de sa teneur modérée en caféine, le thé peut avoir un impact sur le sommeil. Si vous êtes sensible à la caféine et sujet aux insomnies, mieux vaut donc éviter de prendre une tasse de thé avant d’aller dormir. Pas de risque par contre pour les infusions, qui ne contiennent pas de caféine !

Le thé en vrac est généralement de meilleure qualité que le thé en sachet, pour lequel les feuilles ont dû être broyées en tout petits morceaux, entraînant parfois des pertes au niveau nutritionnel. De même, les boissons à base de thé renferment des quantités de polyphénols bien plus faibles que le thé fraîchement infusé.

Bon à savoir pour les femmes enceintes : les infusions au rooibos, aussi appelées « thé rouge », sont également riches en antioxydants mais elles ne contiennent ni caféine ni tanins.

À lire aussi
Le café, bon mais avec modération !
Un esprit sain dans un corps sain !


Source
Merci à Florence Foucaut, diététicienne et membre de l'Association Française des diététiciens nutritionnistes (AFDN).


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/11/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

Manger des protéines pour bien vieillir
Essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, l’apport protéique devient crucial après 65 ans pour…
Les cures détox d'automne
Contrairement aux cures de printemps, plutôt destinées à éliminer avant l’été, les cures d’automne v…
Les bienfaits de la prétox avant les repas de fêtes
Mieux vaut prévenir que guérir. Le concept de prétox prend l’adage au pied de la lettre. Sous ce ter…