Quelles alternatives pour éviter le gluten ?

Les alternatives au gluten
0 avis

Le gluten est présent dans le blé mais aussi dans d’autres céréales. Que manger si on est intolérant au gluten ? Que penser des produits étiquetés « sans gluten » ? Y a-t-il un intérêt à éviter le gluten si on n’y est pas intolérant ? Réponse avec la nutritionniste Aude Abbate Debon.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Émilie Pommereau
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2017

Pourquoi est-on devenu aussi sensible au gluten ?

Le gluten est une protéine naturellement présente dans différentes céréales : le blé, le seigle, l’orge, l’épeautre, le petit-épeautre, le kamut et l’avoine. Mais on le retrouve aussi dans tous les produits industriels et transformés à base de blé : pains, viennoiserie, pizza, gâteaux, tarte, etc. Ce blé-là a été considérablement transformé ces 50 dernières années. « Le blé moderne contient déjà du gluten et les industriels en ont rajouté davantage pour améliorer la texture des produits. Or, nous ne possédons pas les enzymes nécessaires pour digérer tout cet apport nouveau en protéines. » En découle une sensibilité accrue au gluten et, dans le pire des cas, une intolérance (maladie cœliaque).

 

Quelles céréales privilégier pour éviter le gluten ?

Il existe de nombreuses céréales qui ne contiennent pas de gluten :

  • riz

  • sarrasin

  • maïs

  • quinoa

  • millet

  • manioc

  • amarante

  • teff.


Attention aux produits transformés étiquetés « sans gluten » : ils contiennent souvent plus de sucres et de graisses qui améliorent la texture et compensent l’absence de gluten.

 

Quid des légumineuses ?

Les légumineuses, plus riches en protéines, peuvent aussi être intéressantes pour remplacer certains féculents comme les pâtes et la semoule constitués de blé dur :

  • lentilles

  • pois chiches

  • haricots

  • pois cassés

  • fèves

  • soja

  • etc.

Les légumineuses produisent aussi des farines avec lesquelles on peut faire du pain, comme les farines de lentilles et de pois chiches.  « Comme elles ont chacune un goût assez fort, on préfère toujours associer plusieurs farines pour faire un pain. »

 

Le gluten est-il vraiment un problème ?

« De récentes études tendent à démontrer que les désagréments digestifs dont souffrent tant de gens seraient davantage liés au blé plutôt qu’au gluten présent dans certaines céréales… »
Si on soupçonne une intolérance au blé, il faut alors seulement éviter le blé, l’épeautre et le kamut. Si on ne souffre pas d’intolérance au gluten, y a-t-il pour autant un intérêt à éviter le gluten ? : « Non. Ce qu’il faut surtout éviter, ce sont les produits transformés et industriels. Aussi, on a tout à gagner à varier au maximum les céréales, et à éviter de manger du pain de mie et des pâtes à tous les repas ».

À lire aussi
Intolérance au gluten : que manger ?
Pas de régime sans gluten, sans avis médical !
Quand il faut se passer du gluten


Source
Merci à Aude Abbate Debon, nutritionniste.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Émilie Pommereau
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les caractéristiques du régime végétalien
Le régime végétalien, souvent appelé « vegan », est de plus en plus à la mode. De quoi s’agit-il exa…
Que manger quand on pratique un sport d'endurance ?
Tout comme l’entraînement, l’alimentation est un paramètre important pour les sportifs d’endurance. …
Les remèdes contre les ballonnements et les flatulences.
Douleurs, ballonnements, troubles du transit..., un Français sur 4 souffre de troubles intestinaux q…