Pour passer de bonnes fêtes

Conseils alimentaires pour les fêtes
0 avis

Tout le monde connaît le refrain de cette fin d'année, à peine sorti de table il faut s'y remettre et manger sans faim, sans envie. Le résultat de ce marathon de repas est souvent une prise de quelques kilos accompagnée parfois de quelques soucis digestifs.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/12/2012

Pour éviter ces ennuis sans pour autant se priver voici quelques règles à suivre durant les fêtes.

Règle n°1 : Ne pas se priver

Un bon repas et une bonne tablée sont indissociables de l'esprit de Noël et du jour de l'an.
Ce n'est pas toute l'année que l'on mange du foie gras, des bûches au chocolat, des marrons glacés ...etc (enfin, j'espère !), il faut donc en profiter avec parcimonie toutefois (voir règle n°3).

 

Règle n°2 : Choisir les « bons aliments »

N'hésitez pas si vous avez devant vous des huîtres (qui apportent, contrairement à une idée reçue, très peu de cholestérol), des fruits de mer (crevettes, langoustes, moules), de la dinde, des sorbets (qui remplacent les fruits) et des fruits (mandarine, orange, kiwi, litchi).
Vous pouvez vous servir à volonté et calmer une faim de loup en insistant sur ces aliments.

 

Règle n°3 : Limiter la part de certains aliments

En ce qui concerne les biscuits apéritifs, le foie gras, l'alcool (vin, champagne, ...), les gâteaux, les bûches, les marrons glacés et les chocolats, il vaut mieux en prendre une seule portion par repas pour éviter un surplus d'énergie qui amènerait forcément un surplus au niveau pondéral.
Donc, vous vous faites quand même plaisir en évitant le trop qui est mauvais quel que soit le domaine.

 

Règle n°4 : Faire un minimum d'activité physique ou de sport

Profitez des vacances ou tout simplement des week-ends et des ponts pour faire un peu plus (ou faire) d'activités physiques ou de sport.
C'est-à-dire de la marche, du vélo, de la course à pied, de la randonnée, une partie de foot dans le jardin avec les enfants, de la danse (le soir du réveillon)...Toutes ces activités vous feront éliminer le surplus d'énergie que vous avez emmagasiné au cours des repas.

L'idéal : en faire 3 à 4 heures après le début du repas pour utiliser tout de suite l'énergie de ce dernier.
Cette règle est essentielle à l'équilibre alimentaire et pondéral.

 

Règle n°5 : Adopter la « verte attitude » le lendemain des repas de fêtes

Cela consiste à manger beaucoup de fruits et de légumes le lendemain de Noël et du Jour de l'An pour rééquilibrer la balance énergétique et repartir du bon pied.

Les repas seront constitués de la même sorte :

  • une crudité en entrée,

  • une viande avec des légumes cuits en plat principal,

  • un produit laitier et un fruit en dessert.


Ne l'oubliez pas, une alimentation équilibrée se fait sur plusieurs semaines ; si vous faites bien attention le lendemain des jours de fêtes, ces repas gargantuesques passeront inaperçus dans votre mois de décembre alimentaire.

En suivant ces conseils, vous passerez des fêtes idéales sur le plan alimentaire : pas de frustrations, pas d'excès, pas de problèmes digestifs et aucun kilo en trop.
La balle est dans votre camp, à vous de jouer.

 

À lire aussi

Fêtes de fin d’année : Des conseils à dévorer
Éliminations des toxines avec l’homéopathie

Crise de foie : le foie n'y est pour rien !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/12/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les caractéristiques du régime végétalien
Le régime végétalien, souvent appelé « vegan », est de plus en plus à la mode. De quoi s’agit-il exa…
Les alternatives au gluten
Le gluten est présent dans le blé mais aussi dans d’autres céréales. Que manger si on est intolérant…
Que manger quand on pratique un sport d'endurance ?
Tout comme l’entraînement, l’alimentation est un paramètre important pour les sportifs d’endurance. …