Le gingembre s'invite en cuisine

Comment cuisiner le gingembre
3 avis

Le gingembre est un allié de choix pour mettre une note d'originalité et une touche de bienfaits santé dans vos recettes. Reste à savoir comment se cuisine cette étrange plante…

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/11/2014

Si c'est surtout pour ses prétendues propriétés aphrodisiaques que le gingembre est connu, il n'est pas en reste quand il s'agit de booster notre santé ! On lui prête notamment des vertus antiémétiques. Comprenez par là qu'il prévient et arrête les nausées et vomissements. Ce qui fait de lui une aide précieuse pour lutter contre les nausées matinales de début de grossesse. Certains évoquent également une piste pour lutter contre le mal des transports. Par ailleurs, le gingérol qui le compose serait aussi utile contre les migraines.

 

Gingembre frais, en poudre ou confit

Le gingembre est une plante aux multiples facettes. En effet, il dispose d'une palette de goûts qui s'expriment selon que vous le consommiez bien frais ou plus sec.

  • Frais, le gingembre est tonique mais sans trop s'imposer en bouche. Plus il sèche, plus son goût devient fort.

  • En poudre, il se révèle piquant et poivré.

  • Confit, son goût est plus vif. Résultat de l'association avec le sucre cuit nécessaire pour le confire.

 

Comment conserver le gingembre ?

Pour garder un gingembre frais savoureux, glissez-le dans un petit sac en papier placé dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Non pelé et conservé au frais, il garde ses propriétés pendant 3 semaines. Pour une conservation de plus longue durée, vous pouvez aussi le râper et le placer au congélateur.

 

Comment utiliser le gingembre ?

Avant tout chose, ôtez la peau du gingembre en le grattant avec le bout d'une petite cuillère. Une fois épluché, plusieurs options s'offrent à vous :

  • haché en petits morceaux,

  • pressé à l'aide d'un presse ail,

  • râpé.

 

S'il est trop sec, faites-le tremper quelques minutes dans un peu d'eau.

 

Gingembre : début ou fin de cuisson ?

Si vous choisissez d'agrémenter un plat avec du gingembre, notez que s'il est ajouté en début de cuisson, il donnera moins d'arôme à la préparation que s'il est ajouté en fin de cuisson.

 

Sources

T Mustafa, « Ginger (Zingiber officinale) in Migraine Headache », Journal of Ethnopharmacology, 1990.

E Ernst and MH Pittler (2000) « Efficacy of ginger for nausea and vomiting : a systematic review of randomized clinical trials », British Journal of Anaesthesia, 2000. 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/11/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Manger des protéines pour bien vieillir
Essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, l’apport protéique devient crucial après 65 ans pour…
Les cures détox d'automne
Contrairement aux cures de printemps, plutôt destinées à éliminer avant l’été, les cures d’automne v…
Les bienfaits de la prétox avant les repas de fêtes
Mieux vaut prévenir que guérir. Le concept de prétox prend l’adage au pied de la lettre. Sous ce ter…