Des cacahuètes… antiallergiques !

Bientôt cacahuètes, noix... accessibles aux allergiques ?
0 avis

Après le lait, les savons, la lessive et autres produits hypoallergéniques, c’est la cacahuète antiallergique qui fait son entrée ! En apéritif d’une série d’autres aliments, comme la noix de cajou, à nouveau accessibles aux allergiques.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2010

L’arachide vous est proscrite sous peine de réaction démesurée de votre organisme ?

Bonne nouvelle, des chercheurs toulousains sont à deux doigts d’élaborer une cacahuète qui a tout d’une cacahuète classique hormis… les protéines responsables de la réaction allergique.

 

Désarmer les allergènes

La structure de la protéine responsable de la réaction allergique - l’allergène - est bien connue des scientifiques et c’est précisément ce qui a permis à Annick Barre de l’Université Paul-Sabatier (Toulouse) d’élaborer sa cacahuète antiallergique.

Comment ? En déstructurant ladite protéine à l’aide d’une série de manipulations : hautes et basses températures, découpages à l’aide d’enzymes, etc. 95 % des agents allergisants sont déjà neutralisés et la chercheuse est convaincue qu’après quelques adaptations de la technique, ses cacahuètes seront tout à fait sûres pour les allergiques.

 

Des cacahuètes mais pas seulement !

Sachant que l’arachide est la première cause d’allergie alimentaire, on voit tout l’intérêt de cette recherche.

En outre, il est déjà prévu d’élargir les applications de ce procédé aux graines de sésame et aux noix de cajou notamment. Affaire à suivre donc !

 

Les allergies croisées… Kézako ?

Une allergie à un aliment ou à une autre substance - le pollen, par exemple – peut être associée à une allergie à une substance qui lui est proche biologiquement. On parle alors d’allergie croisée.

Dans le cas de l’arachide, il existe notamment des allergies croisées avec les pois chiches, les haricots et les lentilles.

 

À lire aussi

Allergies alimentaires
L’intolérance alimentaire chez l'enfant


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2010

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Manger des protéines pour bien vieillir
Essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, l’apport protéique devient crucial après 65 ans pour…
Les cures détox d'automne
Contrairement aux cures de printemps, plutôt destinées à éliminer avant l’été, les cures d’automne v…
Les bienfaits de la prétox avant les repas de fêtes
Mieux vaut prévenir que guérir. Le concept de prétox prend l’adage au pied de la lettre. Sous ce ter…