Bon pour votre assiette, bon pour la planète !

Les bienfaits de la nutrition raisonnée sur la santé et l'environnement
0 avis

Promouvoir une alimentation santé en toutes circonstances en protégeant aussi l’environnement. C’est à ce casse-tête que veut répondre la nutrition raisonnée. Zoom sur ce « nouveau » type d’alimentation !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Pendant des millénaires se nourrir a été compliqué… simplement parce que trouver des aliments en suffisance était difficile. Aujourd’hui, la nourriture est accessible partout et pratiquement 24 heures sur 24, peu chère, et très tentante. Elle est d’ailleurs plus souvent faite pour séduire que pour sustenter.

Résultat : nos organismes ont du mal à gérer l’abondance… et notre assiette peut maintenant mettre notre vie en danger, à coup de maladies cardiovasculaires, de diabète et autres.

 

La nutrition raisonnée au secours de notre alimentation

C’est à cette nouvelle situation qu’ont voulu répondre Olivier Coudron et Geneviève Moreau, deux médecins nutritionnistes. Mais ils se sont rapidement rendu compte que donner des conseils de nutrition ne suffit pas : il faut aussi intégrer dans la démarche un souci de  l’environnement. « Manger de l’agneau de Nouvelle-Zélande, c’est bon pour la santé, certes, mais pas tellement pour la planète », explique le Dr Olivier Coudron. « Nous nous sommes donc mis à la recherche d’attitudes cohérentes qui permettraient de favoriser notre santé tout en préservant les ressources de la planète ».

 

Nutrition raisonnée, c’est quoi ça ?

Pour nous alimenter de manière à la fois saine et respectueuse de la nature, la nutrition raisonnée appelle à retrouver « les valeurs de la terre, la simplicité et l’évidence plutôt que la complexité et la sophistication. Il s’agit de renouer avec le bon sens, validé par la science », explique le Dr Coudron. C’est ce qui a présidé à la création de l’Institut scientifique pour une nutrition raisonnée. Il vise à nous aider à avoir une alimentation qui résiste aux dérives que nous avons connues pendant les dernières décennies.

 

Des aliments produits en dépit du bon sens

La production de nos aliments a été complètement transformée : utilisation intensive de pesticides, alimentation du bétail à base d’aliments de synthèse ou modifiés, etc. Tout cela a un impact profond sur les nutriments que nous absorbons. La nutrition raisonnée propose donc de favoriser les aliments qui nous rapprochent de ceux qui ont nourri nos ancêtres pendant des millénaires : labels bio ou agriculture raisonnée, achat directement au producteur, etc.

 

Un mode de consommation complètement bouleversé

À l’heure actuelle, à l’exception des fruits et des légumes, pratiquement tout ce que nous achetons en supermarché a été transformé dans une usine, de la plaquette de beurre aux chips en passant par les pâtes et le yaourt. Pour manger raisonné, il est important d’avoir dans notre  assiette une plus grande proportion d’aliments non ou peu transformés. Certes, cela signifie souvent un peu plus de temps passé derrière ses fourneaux. Mais c’est un investissement qui rapporte en termes de budget, de santé, et d’environnement !

 

Institut scientifique pour une nutrition raisonnée

Il a une triple ambition :

  • former des professionnels de la santé, comme les pharmaciens, pour qu’ils puissent relayer de façon pertinente et professionnelle des conseils de nutrition raisonnée auprès de leurs patients ;

  • informer les professionnels de l’alimentation pour qu’ils tiennent compte des principes de la nutrition raisonnée dans l’élaboration de recettes, menus et aliments respectueux de la santé de l’homme et de la planète ;

  • créer des labels de qualité pour signaler aux consommateurs quels établissements ou quels produits respectent les principes en question.

 

Si vous cherchez des informations sur la nutrition, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien Giphar, il a peut-être bénéficié d’une formation à la nutrition raisonnée

 

Deux choses faciles à faire dès aujourd’hui...

1) Enrichissez votre assiette en oméga-3

Utilisez de l’huile de colza, préférez les viandes, produits laitiers et oeufs issus de filières oméga-3, mangez des poissons gras issus de la pêche durable (sardines, maquereaux, anchois...), etc.

 

2) Revoyez l’équilibre entre végétaux et animaux

Manger moins de viande est bon pour vous et pour la planète. Mettez vos menus au point en pensant d’abord aux légumes, puis seulement à la viande, qui peut très bien être un accompagnement !

Les légumineuses vous permettront de faire l’appoint en protéines.

 

À lire aussi

Et si on mangeait local ?
Les graisses : bonnes ou mauvaises ?
La santé au bout de la fourchette
Des aliments bio... et sans pesticides !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les caractéristiques du régime végétalien
Le régime végétalien, souvent appelé « vegan », est de plus en plus à la mode. De quoi s’agit-il exa…
Les alternatives au gluten
Le gluten est présent dans le blé mais aussi dans d’autres céréales. Que manger si on est intolérant…
Que manger quand on pratique un sport d'endurance ?
Tout comme l’entraînement, l’alimentation est un paramètre important pour les sportifs d’endurance. …