Les avantages des « aliments printaniers »

Les bénéfices des aliments du printemps
0 avis

Les beaux jours arrivent enfin (ce n'est pas trop tôt !) et avec eux des aliments pleins de couleurs, de goûts et de bonnes choses pour votre santé. En voici une liste non exhaustive, et n'oubliez pas de vous faire plaisir !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Les fruits du printemps

  • L'ananas : ce fruit a la réputation d'être un brûleur de graisses, or ce n'est pas vrai, il contient de la bromelaÏne qui permet de mieux digérer les protéines et les graisses mais en aucun de les brûler. Par contre, il est très riche en fibres, en vitamines et en goût.
  • Le Kiwi, c'est le champion de la vitamine C, deux kiwis couvrent 100 % des besoins quotidiens en vitamine C pour un adulte et 50 % pour un enfant. Petit rappel, la vitamine C n'empêche pas de dormir (ce n'est pas un excitant) c'est une molécule qui permet d'améliorer nos défenses immunitaires.
  • Le pomelo, également très riche en vitamine C et très peu calorique. Un demi-pomelo couvre la moitié de nos besoins en vitamine C.
  • Les fraises, fruit incontournable du printemps, contrairement à ce que l'on pense, elles sont très peu caloriques (35 kcal pour 100g) et surtout riches en fibres ce qui stimule le système digestif. En effet, les petits grains noirs que l'on trouve dans les fraises et les kiwis sont des fibres très efficaces en cas de constipation.
  • L'avocat (oui, c'est bien un fruit) qui est très énergétique (140 kcal pour 100g). Cette énergie vient de son apport en lipides, 14 g pour 100g, cela ne doit pas vous faire peur car ce sont des acides gras insaturés favorables au bon fonctionnement du système cardiovasculaire. A consommer une fois par semaine, ses bienfaits sont équivalents à ceux de l'huile d'olive ou de noix.

 

Les légumes du printemps

  • Les radis, légers en calories (15 kcal pour 100g) et très riches en minéraux dont le potassium. Ils facilitent la diurèse et donc l'élimination des déchets. Pour la digestion, préférez les petits, jeunes et frais.

  • Les asperges qui contiennent des fibres non irritantes et qui sont utiles en cas de constipation. Elles sont très peu caloriques, attention toutefois aux sauces qui les accompagnent souvent.

  • Les carottes primeurs, excellentes en goût, 100 g couvrent 50 % des besoins journaliers en bêta-carotène (un antioxydant qui « retarde le vieillissement des cellules » et permet d'avoir un « bon teint »).

  • Les fèves qui ne sont pas à proprement parler des légumes mais plutôt des féculents. Il est intéressant de les consommer pour leur apport en fibres (toujours utiles pour facilité le transit) et pour la satiété qu'elles procurent.

  • Les pommes de terre nouvelles, elles aussi, on les considère comme des féculents, les glucides qu'elles contiennent correspondent au carburant de l'organisme. De plus, elles sont très riches en vitamine C.

 

Les viandes et poissons

  • L'agneau, le porc, et le veau sont des viandes de saisons. On consomme des viandes pour leur apport en protéines de bonnes qualités. Les protéines sont essentielles pour le bon développement de tous nos tissus (muscles, peau, cheveux,...sang) c'est pour cela qu'il faut en consommer 1 à 2 fois par jour selon vos besoins.

  • Le maquereau, les seiches, les langoustines, les tourteaux, le cabillaud, la lotte et la truite. A consommer pour les mêmes raisons que les viandes, les poissons étant plus intéressant car ils sont moins gras et pour certains comme le maquereau, ils amènent des acides gras insaturés bons pour le système cardiovasculaire.

 

Il est tres important de manger des aliments de saison, c'est du plaisir et beaucoup d'avantages induits.

 

Les bénéfices des aliments printaniers

En effet, on constate généralement avec ces produits :

  • de meilleures qualités gustatives car ils sont cueillis à maturité

  • des prix plus bas que les produits hors saison

  • ils sont cultivés en plein champ et non hors-sol ou sous serre chauffée

  • ils n'ont pas besoin de subir de traitements lourds pour leur conservation car ils parcourent moins de kilomètres pour parvenir jusqu'au consommateur final

  • on redécouvre une diversité d'aliments que l'on avait oublié

  • ils sont souvent cultivés par un producteur local, cela permet donc de stimuler l'économie régionale et de tisser du lien social autour de chez soi

  • on favorise une meilleure rémunération des producteurs car les filières plus courtes réduisent le nombre d'intermédiaires

  • on participe à un meilleur aménagement du territoire

  • c'est bon pour l'environnement - et puis renouer avec le rythme des saisons est un bonheur en soi.

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire, à vous de jouer.

 

À lire aussi

Alimentation et changement de saison

Des aliments bio... et sans pesticides !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les caractéristiques du régime végétalien
Le régime végétalien, souvent appelé « vegan », est de plus en plus à la mode. De quoi s’agit-il exa…
Les alternatives au gluten
Le gluten est présent dans le blé mais aussi dans d’autres céréales. Que manger si on est intolérant…
Que manger quand on pratique un sport d'endurance ?
Tout comme l’entraînement, l’alimentation est un paramètre important pour les sportifs d’endurance. …