Vaccins : obligatoires ou recommandés ?

Vaccins : obligatoires ou recommandés ?
1 avis

En France, l’obligation vaccinale est inscrite dans la loi pour certains vaccins. D’autres sont dits « recommandés ». En voici la liste ! 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2015

Les vaccinations obligatoires

Avec l’Italie, la France est le seul pays européen à pratiquer la vaccination obligatoire. Pour pouvoir inscrire un enfant en crèche, à l’école, en garderie, en colonie de vacances ou dans toute autre collectivité accueillant des enfants, il faut fournir une preuve de vaccination (carnet de santé). Se soustraire à la vaccination obligatoire est par ailleurs passible de six mois d'emprisonnement et de 3.750 euros d'amende. 

Si certains vaccins ont été rendus obligatoires, c’est bien sûr en raison de l’importance de certaines épidémies par le passé. Mais la liste des vaccins obligatoires n’a plus été modifiée en France depuis 1964 et certains pointent aujourd’hui des incohérences, notamment le fait que les vaccins combinés dont nous disposons actuellement ne permettent plus de séparer les vaccins obligatoires des vaccins recommandés... et rendent donc, dans les faits, obligatoires l’ensemble de ces vaccins

 

Les vaccinations obligatoires concernent : 

  • La diphtérie et le tétanos : seule la primo vaccination à 2 mois et 4 mois et le premier rappel à 11 mois sont obligatoires.

  • La poliomyélite : la primo vaccination et les rappels sont obligatoires jusqu'à l'âge de 13 ans.

  • La fièvre jaune : uniquement pour les personnes résidant en Guyane.

 

Notons également que certaines professions peuvent être soumises à des vaccinations obligatoires spécifiques, notamment le personnel médical et médico-social, les secouristes, les employés des services funéraires, etc.

 

Les vaccinations recommandées

Les vaccinations recommandées le sont d’un point de vue médical, dans l’intérêt à la fois individuel et collectif. Ne pas s’y soumettre n’est pas un délit et n’empêche pas l’inscription dans des structures de collectivités. 

Toutefois, le terme « recommandé » est remis en cause par certains qui lui préfèrent le terme d’ « indispensable » ! La vaccination a en effet permis et permet encore d’éradiquer ou de réduire la fréquence de nombreuses maladies : d’un point de vue de santé publique, elle est donc loin d’être « facultative ». 

 

Les vaccinations recommandées concernent : 

 

  • La coqueluche, la rubéole, la rougeole, les oreillons, la varicelle.

  • Les infections invasives à haemophilus influenza b, à pneumocoque, à méningocoque C.

  • Les infections à papillomavirus humains (pour les jeunes filles entre 11 et 14 ans).

  • Les hépatites B et A (pour les professionnels exposés à un risque de contamination).

 

À lire aussi

Les vaccins âge par âge 

Vaccination : nos conseils !

 

Source 

INVS et Ministère en charge de la santé


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

5 questions sur la vaccination
Alors que seulement un Français sur deux estime que la vaccination apporte plus de bénéfices que de …
Où en est la recherche dans les vaccins ?
Malaria, Ebola, sida : 3 virus qui continuent à faire des ravages. Malgré des décennies de recherche…
Les polémiques autour des vaccins
Pas assez sûrs, responsables de maladies graves, en pénurie… En France, certaines polémiques font ra…