Vaccins : 4 questions qui fâchent

Les polémiques autour des vaccins
1 avis

Pas assez sûrs, responsables de maladies graves, en pénurie… En France, certaines polémiques font rage autour des vaccins. Qu’en est-il vraiment ? Le point avec le Pr Odile Launay, infectiologue.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Les vaccins sont-ils sans danger ?

Odile Launay (OL) : Avant d’être autorisé sur le marché, un vaccin doit d’abord être testé sur des dizaines de milliers de volontaires. Les conditions de sécurité et de qualité des vaccins sont très strictes et surveillées par les autorités sanitaires. Cependant, « sûr » ne signifie pas « dénué de risque ». Comme n’importe quel médicament, les vaccins peuvent provoquer des effets secondaires indésirables : douleurs et rougeurs autour du site de l’injection, fièvre, etc. Cependant, ces petits inconvénients sont beaucoup moins dangereux pour la santé que les maladies, qui, elles, par contre, peuvent tuer…

 

Le vaccin contre l’hépatite B peut-il provoquer la sclérose en plaques ?

OL : Les premières campagnes de vaccination contre l’hépatite B concernaient des adolescents et de jeunes adultes. Un âge auquel la sclérose en plaques peut se déclarer. Certains y ont vu un lien de cause à effet. Or, plusieurs études au long cours ont été réalisées et aucune relation statistique n’a été établie entre les deux faits : les personnes vaccinées ne déclarent pas plus de sclérose en plaques que les autres.   

 

Pourquoi certains vaccins sont-ils en pénurie ?

OL : La demande mondiale en matière de vaccins va croissant. Les firmes qui les fabriquent peinent donc parfois à suivre. Toutefois, des alternatives existent ou des solutions sont en passe d’être trouvées.

Exemples :

  • la France négocie avec une firme polonaise pour le vaccin contre la tuberculose ;

  • le vaccin pentavalent (5 vaccins en un) est en rupture de stock, mais un produit hexavalent (6 vaccins) est disponible ;

  • un nouveau vaccin contre l’hépatite A sera bientôt mis sur le marché.

 

Faut-il craindre l’aluminium contenu dans les vaccins ?

OL : L’aluminium est un adjuvant utilisé dans la plupart des vaccins, car il augmente la réponse immunitaire et, donc, l’efficacité de la vaccination. Des traces peuvent rester autour du point d’injection pendant plusieurs années, mais il n’a jamais été démontré que l’aluminium provoquait une quelconque maladie. Et on l’utilise dans les vaccins depuis près d’un siècle, partout dans le monde…

 

À lire aussi

Craintes : pourquoi se faire vacciner ?

Les vaccins du futur : où en est-on ?

Vaccins : obligatoires ou recommandés ?

Vaccination : nos conseils


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

5 questions sur la vaccination
Alors que seulement un Français sur deux estime que la vaccination apporte plus de bénéfices que de …
Où en est la recherche dans les vaccins ?
Malaria, Ebola, sida : 3 virus qui continuent à faire des ravages. Malgré des décennies de recherche…
Les raisons de se faire vacciner
Alors que certains pays du tiers-monde pleurent après des vaccins, on observe en France depuis quelq…