Vaccin contre le tétanos : êtes-vous en ordre ?
Le vaccin antitétanique
0 avis

Le tétanos (vaccin DTP) est l'un des seuls vaccins encore obligatoires en France.

Qu'est-ce que cette maladie, comment s'attrape-t-elle et quels risques si vous n'êtes pas en ordre de vaccination ? Rappels des faits !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 23/04/2012

À l'origine du tétanos, une bactérie

Le tétanos est une maladie infectieuse grave qui s'attaque au système nerveux.

En cause ? Une bactérie qui peut s'infiltrer à notre insu dans notre organisme. Baptisée « Clostridium tetani », celle-ci vit dans le sol et dans le tube digestif d'animaux comme le cheval.

Jusque là tout va bien... En revanche, lorsqu'on s'égratigne au jardin ou en forêt, les choses se corsent ! En effet, si vous présentez une plaie ouverte, même petite, ladite bactérie s'en sert comme porte d'entrée.

Une fois logée dans la plaie, « Clostridium tetani » sécrète une toxine puissante qui s'attaque aux neurones contrôlant l'action des muscles. Ce qui provoque de fortes et longues contractions des muscles.

Résultat : entre chaque contraction, les muscles se figent. En première ligne, les muscles du visage. Mais sans prise en charge, les contractions peuvent se propager aux muscles de la cage thoracique, entravant alors la respiration. À la clé, un risque d'étouffement !

 

Le vaccin, une arme de prévention très efficace

Si en France les cas de tétanos sont devenus extrêmement rares, c'est grâce à l'amélioration des conditions d'hygiène et surtout à la vaccination.

Le vaccin antitétanique, dont l'efficacité est prouvée depuis longtemps, est sans danger. Il s'agit, en effet, d'injecter la toxine responsable du tétanos mais dans une forme inactivée et donc inoffensive.

Les femmes enceintes peuvent d'ailleurs se faire vacciner sans restriction.

 

Vaccin contre le tétanos : calendrier vaccinal

En France, le vaccin antitétanique à la naissance est obligatoire. Tout comme les piqûres de rappel jusqu’à l'âge de 13 ans.

Ensuite, s'il n'est plus obligatoire, le rappel reste vivement recommandé.

  • À 2, 3 et 4 mois: vaccination qui comprend 3 injections espacées d'un mois.

  • Entre 16 et 18 mois: premier rappel.

  • À 6 ans: second rappel.

  • Entre 11 et 13 ans: troisième rappel (dernière injection obligatoire).

  • Entre 16 et 18 ans: quatrième rappel.

  • Entre 26 et 28 ans: cinquième rappel.

  • Ensuite, il convient de faire un rappel tous les 10 ans. Si vous avez oublié une étape, vous ne devez pas recommencer la vaccination depuis le début. Reprenez simplement le schéma vaccinal là où vous l'avez laissé.

 

En cas de plaie et de doute...

Que faire si vous vous blessez et que vous n'êtes pas en ordre de vaccination ? Pas de panique !

Votre médecin vous fera une injection de rappel et s'il l'estime nécessaire une injection d'immunoglobulines. Des anticorps qui agissent spécifiquement et immédiatement contre la toxine tétanique.

 

À lire aussi

Vaccin et calendrier de vaccination
Vaccins obligatoires et recommandés
Jardiner sans risques

 

Source

Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire n°14-15/2012 (InVS)


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 23/04/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Il n'y a pas d'âge pour prendre soin de sa santé
Il n'y a pas d'âge pour prendre soin de sa santé et s'assurer que tout roule ! Il s'agit tantôt de f…
Quand et quels vaccins prévoir pour vos voyages ?
Si vous partez à l’étranger dans moins d’un mois, il est plus que temps de vous renseigner sur les v…
Le vaccin contre la gastro est recommandé pour les nourrissons
Le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) recommande à présent la vaccination de tous les nourrissons…