Prévention du cancer de l'utérus : le vaccin est efficace

Le vaccin contre le cancer de l'utérus est efficace
1 avis

Le cancer du col de l’utérus provoque chaque année près de 1000 décès en France*. Il est possible d’agir aujourd’hui très précocement face à ce cancer.

En plus du frotti annuel, il existe une vaccination préventive destinée aux jeunes filles dont l'éfficacité est reconnue.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

 

Prévention du cancer de l'utérus : le vaccin est efficace

L'efficacité de Gardasil et de Cervarix, vaccins utilisés pour la prévention du cancer de l'utérus, serait proche de 100%.
C'est ce que révèle un test réalisé sur plus de 12 000 jeunes femmes.
Le cancer du col de l'utérus représente un risque majeur pour chaque femme ; c'est une véritable priorité de santé publique.

Haut de page

 

Le virus responsable du cancer de l'utérus

A l'origine de ce cancer, un virus très répandu : le « Papillomavirus Humain » (HPV). Il en existe 40 types pouvant affecter la région génitale.
Les Papillomavirus de type 16 et 18 sont responsables, à eux seuls, de 70 % à 80 % des cancers du col de l'utérus.
Le Gardasil et le Cervarix immunisent les femmes contre les Papillomavirus sexuellement transmissibles qui causent des infections, elles mêmes génératrices du cancer du col de l'utérus.
L'efficacité est augmentée si la vaccination est pratiquée chez les jeunes filles n'ayant pas été en contact avec ces virus (avant leurs premiers rapports sexuels).

Haut de page

 

Périmètre d'action du vaccin

Par contre Gardasil et Cervarix n'influencent pas l'évolution d'une infection en cours ni ne protègent contre tous les Papillomavirus cancérigènes.

La vaccination apporte aujourd'hui de nouvelles perspectives dans la prévention du cancer du col de l'utérus ; elle vient en complément du dépistage par frottis.

Le Conseil supérieur d'hygiène publique recommande la vaccination des jeunes filles de 9 à 14 ans.

Elle est également proposée aux jeunes filles et jeunes femmes de 15 à 23 ans qui n'ont pas eu de rapports sexuels ou au plus tard dans l'année suivant le début de leur vie sexuelle.

 

Source

 

*Le cancer du col de l’utérus en France : état des lieux 2010, Boulogne-Billancourt, juillet 2010. http://www.e-cancer.fr/expertises-publications-de-l-inca/rapports-et-expertises/sante-publique


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

5 questions sur la vaccination
Alors que seulement un Français sur deux estime que la vaccination apporte plus de bénéfices que de …
Où en est la recherche dans les vaccins ?
Malaria, Ebola, sida : 3 virus qui continuent à faire des ravages. Malgré des décennies de recherche…
Les polémiques autour des vaccins
Pas assez sûrs, responsables de maladies graves, en pénurie… En France, certaines polémiques font ra…