Craintes : pourquoi se faire vacciner ?

Les raisons de se faire vacciner
0 avis

Alors que certains pays du tiers-monde pleurent après des vaccins, on observe en France depuis quelques années une méfiance croissante à l’égard de ce qui demeure l’une des plus grandes avancées médicales de notre temps. À tort ou à raison ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Se faire vacciner ou faire vacciner son enfant ne vise pas seulement à se (le) préserver de maladies graves, voire mortelles. Dans plusieurs cas, la vaccination est, d’abord et avant tout, un geste altruiste qui permet également de protéger d’autres individus qui, eux, ne sont pas vaccinés. En effet, quand suffisamment de personnes ont reçu un vaccin dans une population donnée, l’agent infectieux (virus ou bactérie) n’y circule plus… et tout le monde est à l’abri.

 

Calendrier vaccinal : quoi de neuf ?

Récemment, deux changements sont intervenus dans le calendrier vaccinal. « Premièrement, depuis un an, la vaccination contre le zona est proposée aux personnes âgées de 65 à 75 ans », explique le Dr Odile Launay, infectiologue et professeur à l’Université Paris-Descartes. « Deuxièmement, en Guyane française, on a supprimé l’obligation de rappel tous les 10 ans pour le vaccin contre la fièvre jaune. Nous nous alignons en cela sur l’Organisation mondiale de la Santé qui estime qu’une seule injection suffit. Seules exceptions : les personnes qui ont été vaccinées avant l’âge de 2 ans, pendant leur grossesse ou alors qu’elles étaient (sont) immunodéprimées doivent faire une seconde injection pour consolider l’immunité. »

 

Les vaccins obligatoires… et les autres

À part cela, rien ne change. Seule la triple vaccination DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite) et, en Guyane française, la fièvre jaune sont légalement obligatoires. Cela étant dit, les lieux d’accueil pour enfants (crèches, écoles, colonies de vacances, etc.) et l’écrasante majorité des professionnels de la santé recommandent vivement de procéder aux vaccinations contre l’hépatite B, la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’Haemophilus influenzae B, le méningocoque C et autres pneumocoques. « Toutefois, on ne peut les exiger ni exclure les enfants qui n’auraient pas reçu ces vaccins. » Libre à chacun de choisir en son âme et conscience…  

 

Vaccination : comment ça marche ?

La vaccination consiste à introduire un fragment ou une forme atténuée de virus ou de bactérie dans le corps. Celui-ci réagit en produisant des anticorps spécifiques. Ensuite, s’il est confronté au microbe, le système immunitaire le reconnaît et le détruit aussitôt. Un vaccin peut être

  • « vivant » : il contient l’agent infectieux sous forme vivante, mais fortement atténuée ;

  • « inactivé » : l’agent infectieux contenu dans le vaccin est mort ;

  • « sous-unitaire » : le vaccin ne contient que des fragments de l’agent infectieux.

 

Pourquoi vacciner les bébés ?

Certains parents se demandent s’il est vraiment nécessaire de faire vacciner leur bébé. Recevoir trop de vaccins en une fois ne surchargerait-il pas un système immunitaire encore très immature ? « Dès sa naissance, l’être humain se défend en permanence contre une multitude d’agressions : virus, bactéries, parasites, poussières, protéines alimentaires… », répond le Dr Launay. « À côté de ça, même la vaccination multiple, ce n’est rien ! D’autant que la réponse immunitaire des bébés aux vaccins est excellente. Il n’y a donc aucune crainte à avoir. »    

 

À lire aussi
Vaccins : 4 questions qui fâchent
Vaccins : obligatoires ou recommandés ?

Les vaccins âge par âge

Vaccins : (bien) plus qu’une vie sauvée !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

5 questions sur la vaccination
Alors que seulement un Français sur deux estime que la vaccination apporte plus de bénéfices que de …
Où en est la recherche dans les vaccins ?
Malaria, Ebola, sida : 3 virus qui continuent à faire des ravages. Malgré des décennies de recherche…
Les polémiques autour des vaccins
Pas assez sûrs, responsables de maladies graves, en pénurie… En France, certaines polémiques font ra…