Seniors : soyez vigilant avec les médicaments !

Les risques des médicaments pour les séniors
0 avis

Conçus pour soigner, les médicaments peuvent aussi être source de danger. Chez les seniors, les effets secondaires indésirables sont particulièrement fréquents. Pourquoi devez-vous être plus vigilant et comment réduire les risques ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Des médicaments souvent nombreux

Un cachet contre l’hypertension, un autre contre le cholestérol, un troisième pour le cœur… Et encore une aspirine pour calmer une poussée d'arthrose. Avec l’âge, les maux s’accumulent et la liste des médicaments s’allonge ! Une personne de plus de 70 ans prend en moyenne 4 à 5 médicaments par jour (1). À la clé, un risque plus élevé d’interactions médicamenteuses et d'effets indésirables. Ce qui peut se traduire par des malaises, des chutes, des troubles digestifs, cognitifs, etc. Les effets indésirables des médicaments sont à l'origine de 20% des hospitalisations après 80 ans !

 

Seniors : un organisme plus fragile…

Avec l'âge, vous devenez également plus sensible aux médicaments. Votre organisme subit des modifications physiologiques qui influent sur la façon dont le médicament est absorbé, distribué dans le corps, métabolisé et ensuite éliminé. Ce qui vous rend plus vulnérable à la surdose et aux effets secondaires. Sans oublier l'éventuelle présence de maladies, comme l'insuffisance cardiaque ou l'insuffisance rénale.

 

Médicaments : comment réduire les risques ?

  • Conseil n°1 : faites le bilan !

Cardiologue, rhumatologue, diabétologue… Vos médicaments vous sont prescrits par différents médecins qui ne connaissent pas tous vos traitements en cours. Veillez donc bien à leur en faire la liste au moment de la prescription.
Astuce utile : la création d'un dossier pharmaceutique grâce à votre carte Vitale chez votre pharmacien, qui lui permet d'avoir une vue globale de tous les médicaments que vous prenez.

  • Conseil n°2 : pas d’automédication !

Face à des symptômes bien connus, il est parfois tentant de ressortir la boite de médicaments qui traine dans le tiroir. Pourtant, associés à vos autres traitements, ils peuvent s’avérer dangereux. Demandez d’abord conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

  • Conseil n°3 : réduisez le nombre de médicaments à prendre.

Limitez-vous aux médicaments indispensables. Une meilleure hygiène de vie permet parfois déjà d'éliminer certains symptômes. Quelques changements dans vos habitudes en soirée peuvent permettre d’éviter la prise de somnifères, par exemple.

  • Conseil n°4 : contrôlez les prises

Rangez vos médicaments de la semaine dans un pilulier. Vous saurez ainsi quels médicaments et quelle dose vous devez prendre chaque jour. Comme ceci, pas de risque d’en oublier ou de les prendre deux fois ! N’hésitez pas à vous faire aider par votre pharmacien. Il peut réaliser les boites pour vous chaque semaine.

 

À lire aussi

Hypertendus : gare aux interactions médicamenteuses !

Les bons gestes en cas d’intoxication médicamenteuse

Se soigner en toute sécurité !

Sources
*Joël Ankri, Le risque iatrogène médicamenteux chez le sujet âgé, Gérontologie et société, n°103, Fondation Nationale de Gérontologie, décembre 2002
* Polypathologie et médicaments, iatropathologie, Corpus de Gériatrie - Janvier 2000
*(1) Évolution des traitements médicamenteux des personnes âgées vivant à domicile , N. Salles-Montaudon, A. Fourrier, J.F. Dartigues, M. Rainfray, J.P. Emeriau, La Revue de Médecine Interne.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Photosensibilisation due aux médicaments
Médicaments et soleil ne font pas toujours bon ménage. Il faut donc être prudent avec certains médic…
Importance de la pharmacovigilance avec votre pharmacien
La pharmacovigilance n’est pas assez connue du Grand Public et, pourtant, elle représente un aspect …
Conduite automobile : les médicaments dangereux
Vous êtes sous traitement et devez prendre le volant ? Voici la liste des principales classes thérap…