Médicaments pour les enfants : attention au dosage !

Bien doser les médicaments pour enfants
2 avis

Prendre un médicament n’est jamais anodin, surtout pour les enfants. Voici quelques règles simples pour soigner vos têtes blondes en toute sécurité !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 31/12/2012

Règle N°1 : Donnez-lui des médicaments « pour enfants »

Si votre enfant ressemble parfois à un adulte en miniature, ce n’est qu’une impression ! Son corps réagit différemment du vôtre aux médicaments. Surtout le nourrisson, dont l’organisme n’est pas encore mature. Même si vous réduisez les doses de moitié, les médicaments pour adultes ne conviennent pas à votre enfant. À la clé, un risque d’intoxication ! Une seule solution : ne lui administrer que des traitements spécialement adaptés à son âge et à son poids. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Règle N°2 : Utilisez les bonnes mesures !

Les médicaments pour enfants sont souvent distribués sous forme de sirops, accompagnés d’un doseur gradué. Mais d’une utilisation à l’autre, celui-ci a une fâcheuse tendance à s’égarer… Le réflexe ? Se tourner vers une cuillère de cuisine. Mais gare au manque de précision et donc  au risque de surdose ou au contraire que votre enfant ne reçoive pas la quantité nécessaire pour être soigné.
Utiliser le doseur d’un autre flacon s’avère également dangereux, surtout lorsque celui-ci est exprimé en « dose par poids ». Il est en effet précisément calibré en fonction du médicament d’origine. Veillez donc à conserver la dosette appropriée avec chaque médicament. En cas de perte ou de doute, n’hésitez pas à en demander une nouvelle à votre pharmacien !

 

Règle N°3 : Contrôlez le nombre de prises

A-t-il déjà pris son médicament ce matin ou pas ? Difficile parfois de s’en rappeler. Et mieux vaut ne pas compter sur votre bout’chou pour vous rafraîchir la mémoire. Même s’il vous assure qu’il n’a pas encore pris son sirop, il peut très bien avoir oublié ou en redemander car il en aime le goût. Ou au contraire vous convaincre qu’il l’a déjà pris si le médicament lui déplaît ! Pour dissiper les doutes, notez chaque prise et son heure. Faites-en, pourquoi pas, un moment ludique avec votre enfant !

 

Règle N°4 : Conscientisez-le : un médicament n’est pas un bonbon !

Même si les médicaments pour enfants ont parfois le goût de bonbon pour en faciliter la prise, il est important d’expliquer à votre bambin qu’il ne s’agit pas de friandises. À la clé, le risque qu’il en ingurgite derrière votre dos à la première occasion. Sensibilisez-le dès le plus jeune âge pour le responsabiliser.

 

À lire aussi
Bébé arrive : quels médicaments prévoir ?
Paracétamol : le surdosage commence tôt !


Source
Article réalisé en collaboration avec Benoît Gosselin, pharmacien Giphar.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 31/12/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Photosensibilisation due aux médicaments
Médicaments et soleil ne font pas toujours bon ménage. Il faut donc être prudent avec certains médic…
Importance de la pharmacovigilance avec votre pharmacien
La pharmacovigilance n’est pas assez connue du Grand Public et, pourtant, elle représente un aspect …
Conduite automobile : les médicaments dangereux
Vous êtes sous traitement et devez prendre le volant ? Voici la liste des principales classes thérap…