Hypertendus : gare aux interactions médicamenteuses !

Les interactions médicamenteuses avec les traitements contre l'hypertension
2 avis

Vous suivez un traitement contre l’hypertension artérielle ? Soyez vigilant lors de la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène…). Ils ne font pas bon ménage !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/03/2015

Aspirine et ibuprofène : pas sans danger !

Prendre de l’aspirine ou de l’ibuprofène pour calmer une douleur. Voilà un geste qui est devenu banal pour de nombreuses personnes. Et pourtant ! Ces médicaments ne sont pas anodins… Ils font partie de la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Une classe de médicaments à éviter en cas d’hypertension car ils ont tendance à faire augmenter la pression artérielle. L’efficacité des traitements contre l’hypertension en est donc réduite. Mais ce n’est pas tout ! Une étude de l’Inserm révèle que cette association serait à l’origine de nombreux effets secondaires indésirables, souvent graves.

 

Des effets indésirables graves et frequents

Des chercheurs de l’Inserm ont décortiqué les effets indésirables rapportés par les professionnels de santé français entre 2008 et 2010. Résultat : un quart des effets indésirables graves rapportés chez les utilisateurs de traitements antihypertenseurs sont dus à la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Un problème extrêmement fréquent donc et qui mérite une mise en garde. Car les risques encourus ne sont pas négligeables : insuffisance rénale aiguë, aggravation de l'hypertension, de l’insuffisance cardiaque, entraînant chaque fois une hospitalisation.

 

AINS : quelle utilisation ?

En cas d'hypertension, essayez d'opter autant que possible pour des alternatives aux AINS, telles que le paracétamol en cas de douleur. Votre pharmacien pourra vous conseiller.
Si ce type de médicaments vous a été prescrit, rappelez à votre médecin ou à votre pharmacien que vous prenez un traitement antihypertenseur, afin qu'il évalue avec vous les précautions à prendre. Il faut être particulièrement vigilant en cas d’insuffisance cardiaque ou d’insuffisance rénale chronique.

 

À lire aussi
Paracétamol : le surdosage commence tôt !

Automédication : Ne mettez pas vos enfants en danger

 

Source
*J.-P. Fournier et coll. Drug interactions between antihypertensive drugs and non-steroidal anti-inflammatory agents: a descriptive study using the French Pharmacovigilance database. Fundamental & Clinical Pharmacology, édition en ligne du 2 novembre 2012.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Photosensibilisation due aux médicaments
Médicaments et soleil ne font pas toujours bon ménage. Il faut donc être prudent avec certains médic…
Importance de la pharmacovigilance avec votre pharmacien
La pharmacovigilance n’est pas assez connue du Grand Public et, pourtant, elle représente un aspect …
Conduite automobile : les médicaments dangereux
Vous êtes sous traitement et devez prendre le volant ? Voici la liste des principales classes thérap…