Médicament

RISPERIDONE

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme : COMPRIME 1 mg - 2 mg - 4 mg - COMPRIME ORODISPERSIBLE 0,5 mg - 1 mg - 2 mg - 3 mg - 4 mg - SOLUTION BUVABLE 1 mg / ml - AMPOULE INJECTABLE 25 mg / 2 ml - 37,5 mg / 2 ml - 50 mg / 2 ml
Nom : RISPERDAL - RISPERDALCONSTA LP - RISPERDALORO - RISPERIDONE
Classe : Les neuroleptiques
Générique : Oui

A quoi sert-il ?

Ce médicament est un neuroleptique principalement utilisé : - chez l'adulte dans le traitement des psychoses (psychoses schizophréniques et des épisodes maniaques aigus), - chez les enfants de 5 à 11 ans dans le traitement des troubles du comportement (agressivité, agitation, automutilation, impulsivité...) accompagnés ou non de retard mental.

Que faut-il surveiller pendant ce traitement ?

Signalez rapidement à votre médecin ou votre pharmacien la survenue de fièvre et/ou d'angine et autres signes éventuels d'infection, ainsi que l'apparition d'une tachycardie (accélération du rythme cardiaque) au repos, des palpitations et/ou des douleurs thoraciques. Un effet indésirable particulier, appelé "syndrome malin des neuroleptiques", peut (rarement) apparaître dans les 3 premières semaines de traitement ; des effets indésirables plus fréquents peuvent constituer "les effets extrapyramidaux", caractéristiques de ce type de médicaments. Si vous êtes diabétique, renforcer la surveillance de votre glycémie. Il pourra vous être recommandé de faire surveiller le bon fonctionnement de votre foie et de vos reins.

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation ?

Ce médicament pouvant provoquer une prise de poids et favoriser une constipation, il sera nécessaire d'adapter votre alimentation. Certains patients pouvant occasionnellement ressentir une somnolence, des vertiges, une hypotension orthostatique (chute de la tension artérielle lors du passage d'une position assise ou couchée à la position debout), soyez prudent en cas de conduite automobile ou de manipulation de machines dangereuses. Evitez la consommation d'alcool pendant ce traitement. Levez-vous de votre fauteuil ou votre lit progressivement.

Quand et comment le prendre ?

La rispéridone est administrée progressivement par paliers, en 1 ou 2 prises par jour, avec un verre d'eau pour la forme comprimé ou la solution buvable. La forme buvable se conserve 3 mois après l'ouverture. Les ampoules injectables sont à conserver entre + 2°C et + 8°C (au réfrigérateur) dans l'emballage d'origine et à l'abri de la lumière. Elles doivent être injectées immédiatement après ouverture. Le comprimé orodispersible (Risperdaloro) étant fragile, ne le sortez pas de sa plaquette en le poussant, mais prenez soin de soulever le coin de cette plaquette ; ensuite laissez fondre ce comprimé sur la langue, sans eau. N'arrêtez jamais le traitement brutalement car les risques de rechute et/ou de syndrome de sevrage sont très importants, mais observez une réduction progressive des doses en accord avec votre médecin.

Grossesse & allaitement

Ce traitement est à éviter pendant la grossesse et contre-indiqué lors de l'allaitement.

Particularités

Ce médicament peut contenir de l'acide benzoïque, du chlorure de sodium, de l'hydroxyde de sodium, du laurylsulfate de sodium, du phosphate disodique, du lactose, du jaune orangé S, de l'aspartam, de la tartrazine, du glucose, du saccharose, du sorbitol et/ou du glycérol.

Le conseil de votre pharmacien

Attention aux médicaments d'automédication susceptibles d'accroître la somnolence (certains antalgiques, antitussifs, anti-allergiques… ; médicament contenant de l'alcool comme par exemple certains sirops). Afin d'éviter les oublis de prise du médicament, n'hésitez pas à utiliser un pilulier. Une bonne hygiène de vie ainsi qu'un sommeil régulier et suffisant améliorent la qualité de vie du patient. Le soutien psychothérapique avec participation à des groupes de parole est important, le patient pouvant ainsi accepter l'aide apportée par d'autres personnes.

Mots clés

psychoses schizophréniques épisodes maniaques aigus troubles comportement agressivité agitation automutilation impulsivité

Sources

Agence Nationale de Sécurité du Médicament Le Dictionnaire Vidal

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis