Médicament

IBUPROFENE
A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/10/2012
2 avis
GÉNÉRALITÉ
Forme :

CAPSULE MOLLE 200 mg - 400 mg - COMPRIME 100 mg - 200 mg - 400 mg - COMPRIME EFFERVESCENT 200 mg - GELULE LIBERATION PROLONGEE (LP) 300 mg - GRANULES - SACHET GRANULES - SACHET POUDRE 400 mg - SUSPENSION BUVABLE


Nom : ADVILMED - ADVILCAPS - ADVILEFF - ADVILTAB - ANADVIL - ANTARENE - BRUFEN - DOLTAQUE - ERGIX DOULEUR ET FIEVRE - EXPANFEN - GELUFENE - HEMAGENE TAILLEUR - IBUPROFENE - IBUPROFENE BIOGARAN CONSEIL - IBUPROFENE MYLAN CONSEIL - IBUPROFENE SANDOZ CONSEIL - IBUTABS - IBUTOP - INTRALGIS - NUREFLEX - NUROFEN - NUROFENFLASH - NUROFENPRO - NUROFENTABS - SOLUFEN - SPEDIFEN - SPIFEN - UPFEN - ADVIL
Classe : Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, Les antiarthrosiques
Générique : Oui

A quoi sert-il ?

Ce médicament est principalement utilisé dans le traitement de la fièvre ou de la douleur (rhumatismes, règles douloureuses, maux de tête et de dents, voire crise de migraine légère à modérée pour certaines spécialités à 400 mg).

Que faut-il surveiller pendant ce traitement ?

Signalez à votre médecin ou à votre pharmacien l'éventuelle survenue de : - nausées, vomissements, diarrhées, douleurs digestives… ; - signes d'inflammation de l'estomac, saignements digestifs, selles noires ; - boutons ou plaques sur la peau ; - difficultés à respirer, crise d'asthme. En cas de traitement prolongé, il pourra vous être recommandé de faire contrôler votre formule sanguine, ainsi que le bon fonctionnement de votre foie et de vos reins.

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation ?

Certains patients pouvant occasionnellement ressentir des vertiges ou des troubles de la vision, soyez prudent lors de la conduite de véhicule. Si vous devez suivre un régime hyposodé, prenez en compte l'apport en sodium de certaines formes. A cause de l'action irritante de ce médicament sur l'estomac, évitez les aliments ou boissons pouvant augmenter cet effet indésirable.

Quand et comment le prendre ?

Les comprimés, les capsules molles et les gélules sont à avaler entiers avec un grand verre d'eau sans les écraser ni les croquer.Le contenu du sachet doit être dissous dans un verre d'eau et bu immédiatement.Les prises doivent se faire au cours d'un repas et être espacées d'au moins 6 heures.Chez le nourrisson et le jeune enfant, utilisez la suspension buvable avec la seringue-graduée du flacon (et seulement celle-ci). Espacez les prises d'au moins 8 heures. Ne dépassez en aucun cas la durée de traitement indiquée par votre médecin.

Grossesse & allaitement

Selon la nécessité et l'avis de votre médecin, ce médicament peut éventuellement être administré sur une durée très brève jusqu'au 5ème mois de la grossesse ; en revanche, il est contre-indiqué à partir du 6ème mois. Il est à éviter lors de l'allaitement. L'efficacité des stérilets pendant le traitement reste un sujet controversé : parlez-en à votre médecin.

Particularités

Ce médicament peut contenir du saccharose, du lactose, du maltose, du maltitol, de l'azorubine, du croscarmellose, du sorbitol, du sodium, de la lécithine de soja et/ou du jaune orangé S.

Le conseil de votre pharmacien

Ce médicament est à éviter lors d'une varicelle, à cause des éventuelles complications infectieuses. Selon la voie d'administration, attention aux médicaments d'automédication susceptibles : - de contenir du potassium. - d'augmenter les effets indésirables de ce traitement, comme l'aspirine ou un autre médicament contenant de l'ibuprofène. En effet, ces produits existent sous des noms très variés, informez-vous de la composition des médicaments que vous pourriez prendre ou faire prendre pour la même indication (fièvre et/ou douleurs), afin de ne pas absorber ou faire absorber une ou plusieurs fois le même médicament sans le savoir, et éviter ainsi tout surdosage.Si la douleur persiste en cours du traitement, parlez-en à votre pharmacien ou à votre medecin et, privilégiez la prise de médicaments contenant du paracétamol.

Sources

Agence Nationale de Sécurité du Médicament

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/10/2012
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis