Les Solutés de Réhydratation Orale

Soluté de réhydratation en cas de gastro chez bébé
0 avis

Une diarrhée, apparaît comme une fuite d'eau et d'électrolytes (chlore, sodium...).
Pour compenser, il faut rétablir ce déséquilibre en apportant des solutions de réhydratation adaptées.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/02/2014

Les Solutés de Réhydratation Orale (SRO)

Indispensables lors d'une Gastro entérite aigue pour la réhydratation des enfants, ils doivent faire partie de l'armoire à pharmacie de tous les parents d'enfants en bas âge.
De plus, ils peuvent être prescrits par votre médecin et remboursés pour les enfants de moins de 4 ans.

 

Composition et fonction des solutés de réhydratation orale

Les solutés de réhydratation orale sont des produits constitués d'électrolytes, d'agents alcanisants (citrates ou bicarbonates) et de glucides.
La Société européenne de Gastro-entérologie et de nutrition pédiatrique a émis des recommandations sur la composition optimale des solutés de réhydratation orale.
Les produits commercialisés suivent ces recommandations concernant la composition.

Les SRO visent à compenser les pertes hydroélectrolytiques :

  • les électrolytes servent à compenser les pertes

  • les glucides permettent un apport énergétique tout en améliorant l'acceptabilité de la solution par l'enfant

  • la présence de bicarbonates et/ou de citrates vise à prévenir ou traiter toute acidose.

 

SRO : un mode d'utilisation à connaître par les familles

  • En cas de gastro-entérite, l'utilisation des SRO doit être immédiate par la famille, par petites quantités à la fois (5ml par 5ml toutes les une à deux minutes) afin d'éviter les vomissements en respectant la soif de l'enfant.

  • En cas de perte de poids inférieure à 5%, les SRO sont utilisés en complément du régime habituel.

  • En cas de déshydratation modérée (perte de poids de 6 à 10 %), la thérapie hydrique est utilisée exclusivement (sauf l'alimentation au sein qui peut être poursuivie), pendant 4 à 6 heures ; l'alimentation doit être reprise précocement dès les 6ème-12ème heures afin d'éviter de prolonger une situation de dette calorique.

  • Si l'enfant a une alimentation lactée exclusive, le lait habituel peut être repris ou éventuellement un lait sans lactose en cas de diarrhée sévère.

  • Pour les nourrissons de moins de 4 mois, un lait sans protéine de lait de vache peut être proposé pendant un mois, particulièrement en cas de diarrhée rebelle, grave ou d'antécédents d'allergie familiale.

  • En cas de diversification déjà acquise, l'alimentation solide est reprise rapidement en limitant les graisses et les fibres.

  • En cas de vomissements persistants, de soif incoercible malgré les SRO, de fièvre, d'un débit de selles important et persistant, d'apparition de signes cliniques de gravité, une réévaluation clinique est nécessaire afin de proposer, le cas échéant, une hospitalisation.

  • En cas de déshydratation sévère, l'hospitalisation s'impose.

 

À lire aussi

La pharmacie homéopathique de mon enfant
La fièvre chez les nourrissons et les jeunes enfants
Gérer les douleurs de l'enfant
Bébé arrive ! Quels médicaments prévoir ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/02/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Que mettre dans la trousse de secours des vacances ?
Au moment de composer une trousse de secours, la question se pose : quels médicaments emporter ? Le …
Contraception : la pilule
Le but de la contraception est d'éviter la survenue d'une grossesse au cours d'une relation sexuelle…
Le rôle du pharmacien, les médicaments et la santé
En quoi consiste la profession du pharmacien ? Quel est le rôle de l'équipe officinale ? Focus sur l…