Maux de ventre : à chaque cause, son traitement !

38 avis

Le mal de ventre constitue un motif fréquent de consultation. Pourtant, tous les maux de ventre ne se ressemblent pas : leurs causes sont très diverses et chacune d’elles bénéficie d’un traitement spécifique. Tour d’horizon.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/12/2015

Le mal de ventre, un symptôme

Le mal de ventre n’est pas une maladie mais un symptôme qui peut avoir des origines multiples : digestion difficile, gastroentérite, règles, reflux gastro-œsophagien, infection urinaire, allergie ou intolérance alimentaire, appendicite, intestin irritable, etc.
Les maux de ventre peuvent se manifester sous différentes formes, comme des brûlures d’estomac, des crampes intestinales, des ballonnements… La douleur peut avoir un caractère plus ou moins violent et être soit aiguë, soit chronique.

 

Quelle conduite tenir face aux maux de ventre ?

Le traitement des maux de ventre est fonction de leur nature. Si la cause de votre mal de ventre est évidente (gastroentérite, repas copieux, règles…) et que la douleur n’est ni soudaine ni violente, l’automédication est possible.
Certains signes doivent toutefois vous amener à vous rendre au plus vite chez un médecin :

  • impossibilité d’aller à la selle, d’émettre des gaz ou d’uriner,

  • fièvre,

  • vomissements abondants,

  • sang dans les selles,

  • brûlures en urinant,

  • selles noires et très malodorantes,

  • douleur violente de type « coup de poignard »,

  • apparition de la douleur suite à un traumatisme…

 

Maux de ventre : quels médicaments en vente libre ?

Plusieurs médicaments en vente libre sont disponibles en pharmacie pour soulager les maux de ventre sans gravité. Le choix du médicament dépendra du type de douleur rencontré.

  • Les contractions douloureuses de l’intestin peuvent être soulagées avec des médicaments antispasmodiques : trimébutine (Débridat®) ou phloroglucinol (Spasfon®)

  • Certains pansements digestifs contenant de l’argile, du charbon activé ou des dérivés de la silicone (siméticone, diméticone) agissent contre les ballonnements et les flatulences : hydroxyde de magnésium (Maalox®) ou alginate de sodium (Gavisconell®)

  • Pour les brûlures d’estomac passagères, tournez-vous vers les médicaments anti-acides, aussi appelés « pansements gastriques » : Omeprazole (Mopralpro®) ou pantoprazole (Ipraloox®)

À base de sels (aluminium, magnésium, calcium), ils neutralisent l’acidité du contenu de l’estomac. Ils peuvent être associés à des alginates, des médicaments qui forment un gel visqueux protégeant la paroi de l’œsophage.

  • Les antalgiques peuvent aider de manière générale pour diminuer la douleur : optez pour du paracétamol (Efferalgan®, Doliprane®, Dafalgan®...) plutôt que de l’aspirine car celle-ci peut déclencher ou accentuer les douleurs digestives.

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

L’automédication : pas n’importe comment !

Plusieurs règles sont à observer en matière d’automédication. Tout d’abord, la posologie (dose, heure de prise…) de chaque médicament doit être scrupuleusement respectée. Si vous prenez plusieurs médicaments, vérifiez auprès de votre pharmacien qu’il n’existe pas d’interaction médicamenteuse. De plus, si la douleur persiste au-delà de deux jours d’automédication ou si elle revient régulièrement, une consultation médicale s’avère nécessaire.

 

Remèdes naturels contre les maux de ventre

Adepte des médecines douces ? Certaines plantes sont réputées pour soulager les troubles digestifs.

Les huiles essentielles

  • L’huile essentielle de menthe poivrée agit sur les spasmes intestinaux, les ballonnements et les nausées, de même que l’huile essentielle de mélisse. Massez l’abdomen en diluant dans une huile végétale.

  • L’huile essentielle de camomille romaine : mélangez 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale et appliquez sur le ventre en massant.

La phytothérapie

Préparées en infusion, plusieurs plantes ont une efficacité contre les maux de ventre :

  • Le thym favorise le transit et réduit les ballonnements ainsi que les flatulences : faites infuser 2 cuillères à café de thym durant 5 minutes et buvez jusqu’à 4 tasses par jour. 

  • Le fenouil, quant à lui, favorise l’évacuation des gaz. Versez de l'eau bouillante sur 1 à 2 cuillères à café de fruits séchés écrasés ou concassés et laissez infuser pendant 10 à 15 minutes, avant de filtrer. Buvez une tasse 2 à 3 fois par jour.

  • Le curcuma combat l’acidité gastrique. Laissez infuser 1 g à 1,5 g de poudre de rhizome dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 à 15 minutes et consommez 2 tasses par jour.

  • Pour les maux de ventre liés à la nervosité, faites bouillir 20 g de pétales séchés de coquelicot dans 1 litre d'eau et consommez 2 à 3 tasses par jour. L’infusion de valériane est également efficace : infusez de 2 g à 3 g, pendant 5 à 10 min, dans 150 ml d'eau bouillante. Buvez jusqu’à 5 fois par jour.

 
Demandez conseil à votre pharmacien. Il pourra vous aiguiller vers les plantes les mieux adaptées à vos symptômes et il vous informera sur les précautions d’usage et les éventuelles contre-indications.

À lire aussi
Les troubles digestifs

Des plantes pour mieux digérer

Comment utiliser les huiles essentielles ?

La tisane, boisson santé par excellence

Source
Article réalisé en collaboration avec le Dr Paul, gastroentérologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 07/12/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
38 avis

Voir aussi

Le contraceptif d'urgence
Oubli de pilule, rupture du préservatif ou absence de contraception…, les circonstances pouvant mene…
La résistance des bactéries aux antibiotiques
La résistance de certaines bactéries aux antibiotiques provoque chaque année la mort de 25.000 perso…
Les idées reçues sur la bonne prise des médicaments
Les médicaments font partie de notre vie de tous les jours. Mais sommes-nous vraiment imbattables su…