La tisane, boisson santé par excellence

Les vertus de la tisane
0 avis

Vous manquez d’énergie ? Vous avez du mal à trouver le sommeil ? Pensez aux plantes qui peuvent vous aider en quelques gorgées ! Coup d’oeil sur les tisanes qui soignent.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Vanhecke
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Vaincre l'insomnie

L’insomnie se caractérise par des difficultés d’endormissement et par des réveils nocturnes.

Dans le premier cas, la tisane à base de valériane est un excellent remède pour arrêter le flux continuel des pensées et vous aider à vous endormir. Notez que celle-ci est déconseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent leur bébé.

Dans le second, la passiflore, le tilleul et la fleur d’oranger permettent de passer une bonne nuit de sommeil en continu.

 

Adieu le stress

Ces plantes sont aussi très utiles pour lutter contre le stress puisqu’elles réduisent les tensions et la nervosité. Mais durant la journée, ce genre de tisane est à consommer avec modération, au risque de somnoler au travail.

Si le stress vous noue l’estomac, optez plutôt pour des infusions de marjolaine, de camomille et de mélisse aux vertus antispasmodiques.

 

Une bonne digestion

Si votre système digestif est du genre paresseux, pensez à prendre, avant de passer à table, une tisane à base d’angélique, de gentiane, de verveine et/ou d’anis vert. Ces plantes activent la sécrétion de sucs gastriques avant que les aliments n’arrivent dans l’estomac et accélèrent ainsi leur digestion. Dans le cas où vos problèmes digestifs seraient la conséquence d’un repas trop gras ou trop copieux, pensez à boire, en sortant de table, une infusion d’anis étoilé ou de camomille.
L’anis est particulièrement utile si vous souffrez d’indigestion ou de ballonnements. La camomille fait merveille en cas d’indigestion, de crampes d’estomac, de coliques ou de diarrhées.

 

Un peu de peps

Le coup de mou ressenti à la rentrée peut être le résultat d’un encrassement général de l’organisme. La solution ? Faire une cure « détox » en buvant des tisanes réputées pour leurs qualités dépuratives.

Racines de bardane, ortie et salsepareille vous seront d’un précieux secours pour retrouver l’énergie nécessaire pour affronter l’automne. Pensez à rajouter des feuilles de cassis à votre infusion, histoire d’en améliorer la saveur et de soutenir votre glande surrénale, la glande de l’effort et du combat.

 

Qu’est ce qu’une tisane ?

La tisane est un terme générique qui désigne indistinctement une infusion, une décoction ou une macération de plantes.

  • L’infusion : laisser tremper, pendant 5 à 10 minutes, des plantes dans de l’eau qui a été portée à ébullition.

  • La décoction : faire bouillir les plantes pendant 8 à 10 minutes. Elle vaut surtout pour les racines dont il est plus difficile d’extraire les principes actifs.

  • La macération à froid : laisser macérer les plantes dans une eau à température ambiante pendant 7 à 12 heures. Elle est conseillée pour les plantes les plus délicates dont les principes actifs risquent d’être détruits par la chaleur.

 

L’heure de la tisane

Idéalement, une tisane se boit un quart d’heure avant les repas, de façon à ce que les principes actifs contenus dans les plantes soient correctement absorbés par l’organisme avant l’ingestion des aliments.
Quant aux tisanes contre l’insomnie, mieux vaut les consommer environ 1 heure avant d’aller dormir.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Attention aux effets secondaires

Ce n’est pas parce que la tisane est un remède naturel qu’elle est complètement inoffensive.

Certaines plantes peuvent entrer en interaction avec des médicaments ou provoquer des effets secondaires. Il faut rester vigilant ! Particulièrement en ce qui concerne les femmes enceintes ou qui allaitent et les enfants de moins de 6 ans.

N’hésitez donc pas à demander conseil à votre pharmacien !

 

À lire aussi

Phytothérapie : des plantes pour soulager l'esprit !

Soigner les aphtes en douceur avec la phytothérapie


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Vanhecke
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…
Les médecines douces pour soigner la trachéite
Découvrez les solutions proposées par l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie pour apaise…
Propriétés phytothérapiques des algues
Les algues sont utilisées en cuisine mais pas seulement. Découvrez leurs vertus...