Des plantes pour mieux digérer

La phytothérapie pour soulager les maux de ventre
6 avis

Ballonnements, nausées, maux de ventre, brûlures d’estomac... Les troubles digestifs occasionnels sont souvent sans gravité mais ils peuvent être source d'inconfort. Savez-vous que certaines plantes peuvent y remédier ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/04/2014

Les bienfaits de la phytothérapie

De tout temps, les plantes médicinales  ont constitué de précieux alliés pour faciliter la digestion. Sous forme de tisanes, les végétaux peuvent ouvrir l'appétit, atténuer les spasmes douloureux ou encore stimuler la sécrétion des sucs digestifs... Les plantes jouent donc sur plusieurs tableaux pour nous aider à nous sentir plus léger. Démonstration avec un petit tour d'horizon des végétaux les plus utilisés pour mieux digérer :

Ces plantes exercent une action apaisante sur les spasmes douloureux de l'estomac et de l'intestin. Elles sont efficaces contre les nausées, les maux de ventre et les sensations de ballonnements.

Ses propriétés anti nauséeuses sont cliniquement prouvées. En outre, il facilite la digestion en stimulant la production de salive et de sucs gastriques.

Il combat l'acidité gastrique et les flatulences.

  • Les plantes contenant des substances amères : gentiane

Elles entraînent une augmentation de la sécrétion de sucs gastriques et de la production de bile.

Elles favorisent l'évacuation des gaz. On dit donc qu’elles ont des vertus « carminatives ».

  • Le citron, l'anis vert, le carvi, le thym

Ils apaisent les maux de ventre et facilitent la digestion.

Ces plantes sédatives aident à calmer les maux de ventre liés à la nervosité.

 

Les bienfaits de l'aromathérapie

Les huiles essentielles ne sont pas en reste pour faciliter la digestion ! Nombre d'entre elles possèdent des propriétés digestives, antispasmodiques ou carminatives. Quelques exemples : le basilic, la menthe poivrée, le citron, la coriandre, le cumin, la cannelle, l'anis, le fenouil ou encore la bergamote.
Attention toutefois, la menthe poivrée est contre-indiquée pour les personnes épileptiques.

 

Mieux digérer avec les plantes : mode d’emploi

Les plantes médicinales peuvent être consommées en infusion ou en décoction.
Les huiles essentielles, de leur côté, peuvent être utilisées

  • par voie externe (diluées dans une huile végétale, pour vous (faire) masser l’estomac) ;

  • dans un bain, en les ayant préalablement diluées dans un savon douche liquide ;

  • en diffusion dans votre logement ou encore par inhalation sèche

  • par voie orale (uniquement sur avis médical).

Pour savoir quelle plante vous convient le mieux et comment l'utiliser pour s'assurer d'une efficacité optimale, demandez conseil à votre pharmacien ! Il pourra vous orienter vers les plantes les mieux adaptées à votre situation et il écartera tout risque de contre-indication ou d’interaction médicamenteuse.
Notez par exemple que pendant la grossesse, certaines plantes et huiles essentielles sont déconseillées.

 

Trouble digestif : pas toujours banal

Gardez à l'esprit que, si les maux de ventre sont généralement bénins, certains signes peuvent indiquer un trouble plus grave et doivent pousser à solliciter un avis médical au plus vite.
Parmi ces signaux d'alerte :

  • des douleurs aigües indépendamment des repas

  • la présence de sang dans le vomissement et/ou dans les selles

  • la persistance des troubles digestifs et l'absence d'amélioration après 2 - 3 jours de traitement par les plantes.


À lire aussi
Les troubles digestifs

Mieux digérer avec les huiles essentielles
Comment utiliser les huiles essentielles


Sources
*Le Guide Vidal des plantes qui soignent, (Edition 2010).
*Larousse des plantes médicinales (2001).
*Le grand guide des huiles essentielles, Alessandro Moro Buronzo, Editions Hachette (2008).
*Le choix des huiles essentielles – Santé, beauté et bien-être par l’aromathérapie, Fencienne Tu-Saint Girons et Benoît Saint Girons, Editions Jouvence (2010).


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/04/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
6 avis

Voir aussi

Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…
Les médecines douces pour soigner la trachéite
Découvrez les solutions proposées par l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie pour apaise…
Propriétés phytothérapiques des algues
Les algues sont utilisées en cuisine mais pas seulement. Découvrez leurs vertus...