Jardiner contre le cancer

Des plantes anticancéreuses
1 avis

On a tendance à l’oublier, mais à la base de bon nombre de traitements on trouve… des plantes. Cela vous étonne ? C’est peut-être le moment de chausser vos bottes et de prendre la direction d’un jardin de plantes anticancéreuses !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2012

Aller à la cueillette des plantes qui soignent le cancer, voilà une jolie manière d’imaginer la lutte contre cet ennemi coriace… Cela n’a pourtant rien d’irréel : la Pervenche de Madagascar et ses petites fleurs roses sont à la base de chimiothérapies contre le cancer du poumon, le cancer du sein ou encore contre des leucémies aiguës.

Quant au curcuma, ingrédient incontournable de la cuisine indienne, il aide à combattre les effets secondaires de ces traitements. De là à dire qu’il suffit d’un tour au jardin pour se soigner, il n’y a pas qu’un pas !

En revanche, le Dr Laurent Meijer, chercheur CNRS, et Pierre Da Silva, responsable du projet « Jardin de Plantes Anticancéreuses », vous proposent d’aller à la rencontre de ces plantes. De les voir, les sentir et, pourquoi pas, les toucher.

 

Un projet éducatif…

Parsemé d’étiquettes vous précisant le nom des plantes qui se dressent devant vous et leur utilité, ce jardin entend être un site culturel, touristique et éducatif unique en son genre. Le jardin de St Pol de Léon est, en effet, le seul espace vert anticancer à prendre racine sur le territoire français. S’y promener est aussi l’occasion de découvrir l’esprit et la logique de la démarche scientifique. …

 

Et de recherche.

En outre, rien de tel qu’un grand jardin pour s’intéresser de plus près aux plantes aux possibles vertus curatives.

Des scientifiques y établiront donc leurs quartiers à la recherche de nouvelles molécules thérapeutiques. L’ouverture des grilles est prévue pour cet été.

 

Que trouve-t-on dans le jardin anticancer ?

  • Des plantes utilisées en chimiothérapie.

  • Des plantes employées comme adjuvants (qui aident à combattre les effets secondaires des chimiothérapies).

  • Des plantes aux propriétés anticancéreuses en cours d’investigation.

  • Des plantes alimentaires dont la consommation semble protéger du cancer.

  • Des plantes dont l’utilisation pourrait favoriser l’apparition de cancers.

 

L’If commun est notamment utilisé dans le traitement du cancer du sein et le cancer de la prostate.

 

À lire aussi

Origine des médicaments : les plantes
Phytothérapie : la médecine par les plantes


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/03/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…
Les médecines douces pour soigner la trachéite
Découvrez les solutions proposées par l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie pour apaise…
Propriétés phytothérapiques des algues
Les algues sont utilisées en cuisine mais pas seulement. Découvrez leurs vertus...