Bientôt l’été : les plantes, votre meilleur atout minceur

La phytothérapie comme aide minceur
1 avis

À l’approche de l’été, la phytothérapie est un bon moyen de booster une cure minceur tout en débarrassant l’organisme des toxines accumulées durant l’hiver. Drainantes, détoxifiantes, coupe-faim : certaines plantes ont tout bon pour le régime. Quelques exemples.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/05/2018

L’orthosiphon, la plante championne de la lutte contre la rétention d’eau

Appartenant à la famille du thym, l’orthosiphon ou thé de Java, se caractérise par sa teneur en potassium et en sinensétine, un flavonoïde au fort pouvoir diurétique. Allié efficace contre la rétention d’eau, il participe également à détoxifier l’organisme en favorisant l’élimination de l’urée, des chlorures et de l’acide urique.
L’orthophison se consomme en tisane à raison d’une tasse avant chaque repas (25 g de feuilles d’orthophison pour 1 litre d’eau bouillante), en gélules (2 le matin, à prendre avec un grand verre d’eau) ou sous forme de teinture mère (150 gouttes dans 1 litre d’eau, à boire de préférence le matin).   

 

Le maté, la plante brûleur de graisses

Largement consommé en Amérique du Sud, le maté se caractérise par une forte teneur en caféine et en saponine, deux principes actifs favorisant la thermogénèse – c’est-à-dire le mécanisme régulant les dépenses énergétiques de l’organisme et la combustion des cellules adipeuses.
Le maté offre également l’avantage de contribuer à la sensation de satiété et de combattre la fatigue souvent liée à une restriction alimentaire. Il se consomme traditionnellement en infusion même si son goût amer peut dérouter. Il est alors possible de l’associer à du thé ou de le consommer en gélules, à raison de 2 gélules par jour, le matin.

 

Le fucus pour modérer l’appétit

Riche en fibres alimentaires, mais aussi en minéraux et en vitamines, le fucus est une algue qui a la capacité de gonfler dans l’estomac, contribuant ainsi à tromper la sensation de faim. Sa forte teneur en iode favorise également l’augmentation du métabolisme de base, participant à l’élimination des calories. Le fucus est, en revanche, pour ces mêmes raisons, déconseillé aux personnes souffrant de troubles de la thyroïde ou d’allergie à l’iode.
Le fucus se présente le plus souvent sous forme de gélules. Attention, cependant, à bien respecter les doses, les excès étant susceptibles de provoquer des troubles digestifs. Pour être efficace, la prise de fucus doit impérativement avoir lieu au moins une demi-heure avant les repas, accompagnée d’un grand verre d’eau.

 

Le charbon végétal, pour retrouver et garder un ventre plat

Le charbon végétal ou charbon actif, est issu de la carbonisation de résidus végétaux, bois de peuplier, de frêne, coques de noix de coco. C'est un puissant absorbeur de gaz puisqu’il peut fixer jusqu’à cent fois son volume en gaz, avant de l'évacuer. Il est également très efficace pour se débarrasser des toxines.
Trois prises quotidiennes de 10 g par jour de charbon végétal sur une quinzaine de jours suffisent généralement à détoxifier l’organisme et à venir à bout des ballonnements. Le charbon végétal pouvant nuire à l’efficacité de certains traitements, notamment la pilule contraceptive, il est conseillé de le prendre à distance des médicaments.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Les plantes minceur ne conviennent pas aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes. Elles peuvent aussi poser problème en cas de traitement médicamenteux. Toutes, enfin, ne supportent pas la « cohabitation » avec d’autres substances actives. Mieux vaut donc systématiquement prendre l’avis d’un professionnel de santé avant d’entamer une cure.

 

À lire aussi

Homéopathie, une aide minceur
Minceur, stop aux grignotages
La recette de la minceur

 

Sources

https://eurekasante.vidal.fr/maladies/metabolisme-diabete/obesite.html?pb=phytotherapie-plantes


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/05/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les médecines douces pour soigner la trachéite
Découvrez les solutions proposées par l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie pour apaise…
Lutter contre les maladies hivernales avec les tisanes
Rhume, gastro, fatigue…, saviez-vous que les plantes peuvent nous aider contre ces petits maux si fr…
Contrer le stress au naturel
Stimulant à petite dose, le stress, s’il s’installe, peut finir par perturber l’organisme voire augm…