La trousse homéopathique de l’été

Les remèdes homéopathique à avoir en été
3 avis

Il y a le ciel, le soleil et la mer… Et il y a aussi, parfois, les petits bobos qui vont avec. Aperçu des possibilités offertes par l’homéopathie pour passer un été plus serein.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/06/2012

A l’heure de boucler vos valises pour une destination ensoleillée, vous serez peut-être tentés de compléter votre trousse médicale avec des médicaments homéopathiques. Leurs avantages : faible coût, efficacité, absence d’interactions médicamenteuses ou d’effets secondaires indésirables graves, pour n’en citer que quelques uns. Un partenaire à envisager, donc, pour contrer les petits maux de l’été !

 

Mal des transports

Vous êtes sujet à des nausées, vomissements et sueurs sur la route des vacances ? Pour éviter ces désagréments, des médicaments homéopathiques peuvent être utilisés tant en prévention qu’en curatif.

Les souches :

Cocculus 4CH, Tabacum 4CH, Nux vomica 4CH, Petroleum 4CH

 

Coups de soleil

Une terrasse au soleil, les heures qui filent comme des secondes... Et vous voilà arborant un coup de soleil ! Les symptômes : rougeurs, œdèmes, démangeaisons, hypersensibilité de la peau au toucher.

Les souches :
Apis mellifica 9 CH
Belladonna 9CH. En cas de brûlure au deuxième degré (apparition de cloques), ajoutez Cantharis vesicatoria 9CH et consultez un médecin.

 

Allergies au soleil

(lucite estivale bénigne)

Chaque année, c’est la même chose : dès que le soleil pointe le bout de son nez, votre peau se couvre de petites taches rouges qui s’accompagnent de fortes démangeaisons.

Les souches :
Hypericum perforatum 5CH
Muriaticum acidum 5CH – avant et pendant l’exposition

 

Piqûres d’insectes

Les abeilles vous tournent autour ? Les moustiques vous aiment, bien malgré vous ? Deux traitements homéopathiques peuvent vous venir en aide.

Les souches :
Apis mellifica 9CH
Ledum palustre 5CH (peut être utilisée à titre préventif dans le cas de piqûres de moustiques, mais ne constitue PAS un traitement préventif du paludisme)

Si votre état ne s’améliore pas dans les 48h après la prise du médicament, consultez un professionnel de la santé.

 

À lire aussi

L’homéopathie, quelques précisions
Comment soigner les allergies au soleil par l'homéopathie ?
Comment soigner les piqûres d'insectes avec l'homéopathie ?

Comment soigner le mal des transports par l'homéopathie ?

 

Source

Article réalisé  en collaboration avec le Dr Jean-Louis Masson, médecin homéopathe, auteur du livre « L’homéopathie de A à Z ».


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/06/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Soigner les mycoses des pieds avec les médecines douces
La mycose du pied, aussi appelée « pied d’athlète », est une infection provoquée par des champignons…
Les médecines douces pour soigner la trachéite
Découvrez les solutions proposées par l’aromathérapie, la phytothérapie et l’homéopathie pour apaise…
Les remèdes homéopathiques pour aider à maigrir
Besoin d’un coup de pouce pour perdre du poids ? L’homéopathie peut être une alliée utile, à conditi…