Comment soigner le rhume par l'homéopathie ?

Traitement homéopathique du rhume
300 avis

Eternuements, nez qui coule... Vous êtes enrhumé ! Voici des remèdes homéopathiques pour soigner votre rhume...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/06/2015

Les symptômes du rhume

Le rhume ou rhinopharyngite aiguë est une pathologie virale des voies respiratoires hautes dont les principaux symptômes sont :

 

Les remèdes homéopathiques pour le rhume

  • Allium Cepa

En cas d'écoulement clair (essentiellement à gauche), irritant (les yeux ont tendance à couler et surtout le nez pique) associé à des éternuements fréquents : prendre Allium cepa 7 CH : 5 granules toutes les 2 heures en espaçant au fur et à mesure des améliorations (pendant 1 semaine).
La prise d'Allium cepa est également indiquée lorsque ces signes sont plus intenses dans une pièce chaude et, au contraire, améliorés par l'air frais (l'individu n'éternue plus à l'extérieur).

 

  • Rumex Crispus

 A l'inverse, pour un individu qui éternue dehors et qui marche en se protégeant le nez : utiliser plutôt Rumex crispus 5 CH : 5 granules 3 fois par jour.

 

  • Kalium Bichromicum

Lorsque l'écoulement est plus épais : utiliser Kalium bichromicum 9 CH : 5 granules toutes les 2 heures en espaçant au fur et à mesure des améliorations (pendant 1 semaine).

 

  • Nux Vomica

Si des frissons s'ajoutent aux éternuements et à l'écoulement nasal plutôt clair, prendre Nux vomica 5 CH : 5 granules toutes les 2 heures en espaçant au fur et à mesure des améliorations (pendant 1 semaine).

 

  • Sticta Pulmonaria

Lorsque le rhume se manifeste par une impression de nez bouché (le mouchage est inefficace) associée à une pesanteur au niveau de la racine du nez et à une petite toux sèche : Sticta pulmonaria 5 CH : 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations. Le traitement est de 3 à 4 jours.
 

Remarque :
Cette pathologie étant virale et n'ayant à l'heure actuelle aucun antiviral adapté, l'utilisation d'un antibiotique n'est pas justifiée.

 

À lire aussi

Comment soigner la toux avec l'homéopathie ?

Comment soigner les maux de gorge par l'homéopathie ?

Les huiles essentielles : l’arme de choc contre le rhume

Les remèdes naturels contre la pharyngite

Maux d'hiver : je me soigne au naturel !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/06/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
300 avis

Voir aussi