Eliminations des toxines avec l’homéopathie
Drainer les toxines avec des remèdes homéopathiques
10 avis

Avec les fêtes de fin d’année et les bons repas, notre organisme a accumulé certaines toxines et nos organes d’élimination, principalement les reins et le foie, ont été mis à rude épreuve. En ce début d’année, pourquoi ne pas aider notre corps à drainer ces déchets.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/01/2014

L’homéopathie possède plusieurs souches drainantes. Elles pourront être utilisées à basse dilution (3 DH-6 DH), à la posologie de 3 à 5 granules 3 fois par jour en cure de courte durée (une semaine à un mois).

 

Berberis vulgaris

Tout d’abord, Berberis vulgaris est un draineur rénal (rein) et hépatique (foie). Il est surtout utilisé chez les personnes qui ont un excès d’acide urique dans le sang. En effet, ce sont des patients présentant des manifestations de lithiases rénales et vésiculaires mais également des crises de gouttes.

 

Chelidonium majus

Chelidonium majus est un draineur essentiellement du foie. Il est intéressant de l’utiliser dans les syndromes hépatobiliaires (ictère, subictère, somnolence et migraine essentiellement post-prendiales). Il est donc indiqué chez les patients ayant un « gros foie » et chez ceux qui décrivent des douleurs hépatiques.

 

Solidago

Le remède Solidago est un draineur hépatorénal (rein et foie). Il s’utilise dans les insuffisances rénales et hépatobiliaires se manifestant par des urines rougeâtres et une oligurie (diminution du volume des urines). Il existe une sensibilité des loges rénales, principalement à droite.

 

Carduus marianus

Carduus marianus est une souche drainante au niveau du foie et de la vésicule. Il convient particulièrement aux personnes ayant des pathologies hépatiques associées à des troubles veineux. Ce sont des patients qui présentent un gros foie douloureux et des varices hépatiques par exemple. Les troubles digestifs sont aggravés par les boissons alcoolisées et particulièrement la bière.

 

Taraxacum

Taraxacum est un draineur hépatique caractérisé par une langue chargée et douloureuse souvent décrite en carte de géographie.

 

Comment détoxifier l'organisme

De façon plus global, après les fêtes, une préparation homéopathique à la formule Berberis vulgaris 6 DH et Carduus marianus 6 DH peut être utilisée pour stimuler l’élimination des déchets accumulés par notre corps.

En plus, de ces souches homéopathiques pour drainer notre organisme, il convient d’avoir une hygiène de vie adaptée.

  • Tout d’abord, il est important de bien boire de l’eau (au minimum 1,5L par jour) pour aider nos fonctions d’éliminations.

  • Il est indispensable de pratiquer une activité sportive régulièrement.

  • On peut également préconiser les aliments à propriétés détoxifiantes (artichaut, chou frisé, cresson, chou fleur, avocat, betterave, radis noir, pissenlit...) tout en gardant un régime équilibré.

  • Enfin, il convient d’éviter café, tabac, alcool, pollution, les repas riches et la sédentarité.


En ce début d’année, le temps des bonnes résolutions est arrivé alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant à vivre plus sainement dans un organisme drainé de ses toxines...

 

A lire aussi

La fatigue et l’homéopathie
Antioxydants, de multiples vertus !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/01/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
10 avis

Voir aussi

Insuffisance veineuse et homéopathie
L’insuffisance veineuse est un mauvais fonctionnement des veines. Cette maladie chronique se définit…
Les remèdes homéopathiques pour l'accouchement
Apaiser les angoisses, se renforcer face à certaines douleurs, voire les diminuer… L’homéopathie peu…
Traiter la diarrhée par l'homéopathie
Douleurs, crampes, flatulences... les problèmes de diarrhées peuvent rapidement vous gâcher le quoti…