Comment lutter contre la grippe avec l'homéopathie ?
Traitement homéopathique de la grippe
22 avis

La grippe (appelée aussi influenza) est une maladie infectieuse fréquente et très contagieuse engendrée par trois virus de la même famille : influenzae A, B et C. Avec l’arrivée de l’hiver, la grippe saisonnière et sa variante la grippe A commencent à se développer. Les souches homéopathiques indispensables pour la grippe :

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

La grippe et les syndromes grippaux

La grippe est une pathologie saisonnière hivernale qui se manifeste sous la forme d'une épidémie.
Les principaux symptômes sont : la fièvre, le mal de tête, une toux, des douleurs musculaires, une pharyngite et une perte de l'appétit.
La transmission entre les individus est essentiellement respiratoire par inhalation de gouttelettes riches en virus provenant d'un éternuement ou d'une toux d'un sujet infecté.
Le syndrome grippal est quant à lui caractérisé par les même symptômes que la grippe, mais ils sont moins intenses.
Remarque : Cette pathologie étant virale, l'utilisation d'un antibiotique n'est pas justifiée.

 

Traitement homéopathique en prévention de la grippe

Prendre Oscillococcinum(R) : 1 dose tous les 15 jours durant les mois d'octobre à mars
et/ou Influenzinum 9 CH (cette souche est obtenue à partir du vaccin antigrippal de l'année) : 1 dose chaque semaine pendant 2 à 3 mois puis 1 dose par mois les 3 mois suivants.

 

Traitement homéopathique curatif de la grippe

Le traitement curatif homéopathique permet, s'il est pris le plus tôt possible dès le début des symptômes, de maîtriser l'évolution de la pathologie.
Prendre ainsi, le plus rapidement possible, 1 dose de Oscillococcinum® (spécialité homéopathique dont la souche est extraite du cœur et de l'intestin du canard de Barbarie), à renouveler toutes les 6 heures (soit au total 3 doses en 12 heures).
Une heure après la prise de Oscillococcinum®, prendre soit 1 seule dose de Sulfur 15 CH, soit 1 ou 2 doses de Serum de Yersin 9 CH (attendre 12 heures entre les 2 doses).
 

Puis en fonction des signes et symptômes ressentis par le sujet, un ou plusieurs autres remèdes sont possibles :

  • En cas de grippe avec une fièvre progressive, une soif intense pour de grandes quantités d'eau froide, des muqueuses sèches (toux sèche, nez sec), une aggravation des douleurs par le mouvement (l'immobilité recherchée permettant une diminution des symptômes), un malade abattu et des sueurs qui vont le soulager : Bryonia alba 9 CH : prendre 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations.

 

  • Dès lors que la grippe ou les syndromes grippaux s'accompagnent de courbatures ou de douleurs osseuses à type de « brisure », d'un besoin de changement permanent de position (sans pour autant être soulagé), d'une hypersensibilité à la pression des globes oculaires, d'une envie de boire de l'eau froide, d'éternuement, d'une émission de sueur modérée : Eupatorium perfoliatum 9 CH : prendre 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations.

 

  • Lorsque le malade est prostré, abruti, avec des tremblements intenses (provoqués par de violents frissons), un visage rouge (cramoisi), des céphalées, des courbatures et une absence de soif : Gelsemium sempervirens 15 CH : prendre 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations.

 

  • En cas de grippe avec prostration, agitation (besoins de remuer dans le lit), frissons au moindre mouvement ou en se découvrant (les frissons sont souvent accompagnés de toux sèche), et avec des courbatures qui sont plutôt améliorées par le mouvement (inverse de Eupatorium perfoliatum) : Rhus toxicodendron 9 CH : prendre 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations.

 

  • En présence de fièvre, de frissons au moindre mouvement (avec la sensation de ne pas arriver à se réchauffer), d'un écoulement nasal liquide (survenant à la suite d'un refroidissement) avec démangeaison des narines, et en présence de courbatures (notamment des douleurs lombaires surtout la nuit) : Nux vomica 9 CH : prendre 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises au fur et à mesure des améliorations.

 

  • Il ne faut pas oublier les remèdes de la fièvre : en cas de fièvre sans transpiration apparaissant de façon brutale à la suite d'un coup de froid, avec un individu qui présente un teint pâle : c'est Aconitum napellus. Par contre, en présence de fièvre avec sueur associée à un visage rouge chez un sujet abattu : ce sera plutôt Belladonna. Ainsi, en cas de fièvre sans transpiration utiliser Aconitum napellus 9 CH : 5 granules toutes les heures jusqu'à apparition, des sueurs. Puis prendre le relais avec Belladonna 9 CH : 5 granules toutes les 2 heures, puis espacer les prises selon les améliorations.

 

A lire aussi

Comment soigner la toux avec l’homéopathie ?
Comment soigner le rhume par l’homéopathie ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
22 avis

Voir aussi

Insuffisance veineuse et homéopathie
L’insuffisance veineuse est un mauvais fonctionnement des veines. Cette maladie chronique se définit…
Les remèdes homéopathiques pour l'accouchement
Apaiser les angoisses, se renforcer face à certaines douleurs, voire les diminuer… L’homéopathie peu…
Traiter la diarrhée par l'homéopathie
Douleurs, crampes, flatulences... les problèmes de diarrhées peuvent rapidement vous gâcher le quoti…