Phytothérapie

THYM

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Thymus vulgaris
Mots cles : Toux spasmodique, bronchite aiguë, antibactériennes, antifongiques

Partie utilisée

La feuille et la fleur entière, détachées des tiges séchées

Origine

Le thym est une petite plante aromatique vivace appartenant à la famille des Lamiacées, commune dans la garrigue et le maquis de tout le pourtour méditerranéen. Ses tiges dressées, ligneuses, forment des buissons qui peuvent atteindre jusqu'à 30 cm de haut. Elles portent de petites feuilles linéaires à lancéolées, duveteuses à leur face inférieure, vert foncé sur la face supérieure.

Les fleurs rose pale à violettes sont regroupées en épi à l'extrémité des tiges ou isolées à l'aisselle des feuilles.

La drogue provient d'Espagne, du Maroc et de pays d'Europe de l'Est.

A quoi sert-elle ?

Le thym est préconisé pour soulager les toux spasmodiques :

- Les parties aériennes sont riches en huile essentielle, qui contient essentiellement du thymol et aussi du carvacrol.

- Le thym contient en outre des tanins et des flavonoïdes.

- La drogue, expectorante et spasmolytique, est utilisée pour soulager les bronchites aiguës et chroniques, ainsi que pour soulager l'inflammation des voies aériennes supérieures.

- L'huile essentielle présente enfin des propriétés antibactériennes et antifongiques.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café de drogue séchée et laisser infuser pendant 10 minutes, avant de filtrer.

- La plante entre également dans la composition de spécialités pharmaceutiques : Arkogélules thym, Elusanes thym, Glyco-thymoline 55 solution buccale, Thym extrane infusettes, Timotabs comprimés à sucer…

Contre indication

- Le thymol est contre indiqué en cas d'entérocolite, d'insuffisance cardiaque et pendant la grossesse.

Effets indésirables

- Le thymol peut provoquer par voie orale des maux de ventre

Le conseil de votre pharmacien

- Pour profiter des mois d'hiver et ne plus les subir, il est indispensable de suivre quelques règles simples :

- Prenez soin de vous : le week-end peut être le bon moment pour paresser un peu et recharger les batteries : alors faites vous couler un bon bain, lisez un livre… chouchoutez-vous !

- Mijotez de bon petits plats : les légumes d'hiver aussi sont riches en vitamines, oligo-éléments et en sels minéraux : favorisez les soupes, les pots-au-feu et laissez vous tenter, lors de votre marché par les carottes, navets, pommes de terre, poireaux et choux…

- Si les ballades sont souvent compromises par les frimas, rien ne vous empêche de vous dépenser dans un club de gym ou à la piscine ; c'est essentiel pour la forme et le moral.

- Sortez chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez : la lumière est indispensable comme le prouve les cures de photothérapie (thérapeutique qui consiste à recevoir chaque jour au moins 30 minutes d'une lumière similaire à celle du soleil) très en vogue dans les pays nordiques. - Stimulez les défenses de votre organisme : l'échinacée ou la propolis peuvent vous aider à éloigner de vous les petits maux de l'hiver : grippe, gastro-entérite, toux, rhume, maux de gorge…

- Le thym peut être associé à la propolis dans les rhumes et les rhinites. - Son action dans le traitement de la toux sèche est renforcée par la mauve .

- Les trachéites sont sensible à l'association bouillon blanc - thym.

- En l'absence d'amélioration après 1 semaine de traitement ou si les troubles tendent à récidiver, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis