Phytothérapie

POLYGALA

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
0 avis
GÉNÉRALITÉ
Nom Latin : Polygala senega
Mots cles : expectorant, fluidifiant, toux, bronchite

Partie utilisée

La racine et la souche séchée, généralement fragmentées

Origine

Le polygala est une petite plante herbacée persistante, dont les tiges fines, aux feuilles alternes, donnent naissance à des fleurs blanches papilionacées, disposées en épis denses.

La drogue, constituée de la racine principale pivotante, était déjà connue des Indiens « Sénéca » d'Amérique du Nord, qui l'utilisaient comme remède contre les morsures de serpents.

De nos jours, elle est importée des Etats-Unis, du Canada et de l'Inde.

A quoi sert-elle ?

Le polygala est un expectorant et un fluidifiant (toux grasses) :

- Les racines de polygala renferment des saponosides, parmi lesquelles la sénégine II, qui a fait l'objet de nombreuses études.

- Ces saponosides entraînent notamment une irritation locale de la muqueuse gastrique, provoquant une stimulation réflexe de la sécrétion bronchique ayant pour conséquence une dilution du mucus bronchique, dont la viscosité diminue simultanément.

- Des oligo- et des polysaccharides (sucres simples ou complexes) ont également été isolés.

- La plante renferme en outre des traces d'huile essentielle, responsables de l'odeur aromatique (salicylate de méthyle).

- L'ensemble de ces composés permet à la plante de fluidifier les viscosités des muqueuses bronchiques, favorisant l'expectoration en cas de bronchite.

Quand et comment la prendre ?

- Sous forme d'infusion : verser de l'eau froide sur 1 demi cuillère à café de racines séchées finement coupées ou grossièrement pulvérisées, porter à ébullition et filtrer après 10 minutes.

- Boire une tasse 2 à 3 fois par jour comme mucolytique.

- La plante entre dans la composition de spécialités pharmaceutiques, généralement en association avec des principes actifs antitussifs : Bronchorinol adulte toux sèche pholcodine sirop, Humex adulte toux sèche pholcodine sirop, L.52 solution buvable, Lehning complexe n°65 ipéca, Néocodion nourrisson sirop, Passedyl enfant sirop, Polely adulte sirop, Polery enfant sirop, Stodal sirop…

Contre indication

- Aucune connue à ce jour

Effets indésirables

- En cas de surdosage, le polygala peut dans de rares cas provoquer des nausées, des douleurs digestives et des diarrhées

Le conseil de votre pharmacien

- Pour profiter des mois d'hiver et ne plus les subir, il est indispensable de suivre quelques règles simples :

- Prenez soin de vous : le week-end peut être le bon moment pour paresser un peu et recharger les batteries : alors faites vous couler un bon bain, lisez un livre… chouchoutez-vous !

- Mijotez de bon petits plats : les légumes d'hiver aussi sont riches en vitamines, oligo-éléments et en sels minéraux : favorisez les soupes, les pots-au-feu et laissez vous tenter, lors de votre marché par les carottes, navets, pommes de terre, poireaux et choux…

- Si les ballades sont souvent compromises par les frimas, rien ne vous empêche de vous dépenser dans un club de gym ou à la piscine ; c'est essentiel pour la forme et le moral.

- Sortez chaque fois que le soleil pointe le bout de son nez : la lumière est indispensable comme le prouve les cures de photothérapie (thérapeutique qui consiste à recevoir chaque jour au moins 30 minutes d'une lumière similaire à celle du soleil) très en vogue dans les pays nordiques. - Stimulez les défenses de votre organisme : l'échinacée ou la propolis peuvent vous aider à éloigner de vous les petits maux de l'hiver : grippe, gastro-entérite, toux, rhume, maux de gorge…

- Les racines de primevère , très semblables sur le plan chimique à celles du polygala, peuvent aisément les remplacer.

- En l'absence d'amélioration après quelques jours de traitement, il est conseillé de consulter son médecin généraliste.

A PROPOS DE CETTE FICHE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 03/08/2011
Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis